Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Invitées au festival de Cannes, deux actrices marocaines refoulées à l'aéroport


Vendredi 20 Mai 2011 modifié le Vendredi 20 Mai 2011 - 10:24




Nour-Eddine Sail, directeur général du CCM
Nour-Eddine Sail, directeur général du CCM
Le Centre cinématographique marocain (CCM) a fait part jeudi de sa consternation après le refoulement des actrices marocaines Soufia Issami et Sara Betioui, invitées au Festival de Cannes, à leur arrivée à l'aéroport de Nice (sud de la France).

"Le CCM est consterné par un tel comportement vis-à-vis de ces deux jeunes actrices qui devaient assister le même jour à la projection du film +Sur la Planche+ de Leila Kilani où elles tiennent les rô les principaux", a déclaré à l'agance MAP Nour-Eddine Sail, directeur général du Centre cinématographique marocain.

M. Sail a notamment critiqué cette décision expéditive alors que les deux comédiennes étaient en situation régulière, invitées officiellement au festival et qu'elles étaient attendues à l'aéroport par l'équipe du film de Leila Kilani.

Il a déploré un tel comportement qui "ne cadre pas avec l'esprit" du festival de Cannes qui a tenu cette année à rendre hommage au cinéma arabe et à saluer l'esprit d'ouverture et de liberté qui souffle sur la région.

Bien qu'elles aient tous leurs documents en règle, en particulier leur visa d'entrée au territoire français, les deux actrices avaient été bloquées à leur arrivée à l'aéroport et contraintes d'embarquer dans l'avion en partance pour Casablanca.

Les raisons de ce refus d'accès au territoire français ne sont toujours pas connues.

Soufia Issami et Sara Betioui sont deux des quatre actrices vedettes du film "Sur la Planche" de Leila Kilani, sélectionné dans la section "Quinzaine des réalisateurs" du festival de Cannes.

Cette fiction, qui a bénéficié de l'avance sur recettes du CCM, relate la vie de quatre jeunes filles marocaines d'une vingtaine d'années, "l'histoire d'une fraternité entre une jeune bande qui travaille et traverse Tanger, de l'aube au crépuscule".


Vendredi 20 Mai 2011 - 10:08





Nouveau commentaire :
Twitter