Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Internet : comment surfer dans l'anonymat ?


Vendredi 3 Février 2012 modifié le Vendredi 3 Février 2012 - 22:38

S'il est très difficile de rester parfaitement anonyme sur internet, il existe tout de même quelques astuces qui permettent d'empêcher les sites de récupérer les données personnelles. Voici les astuces les plus efficaces.




La protection de la vie privée sur internet n'est jamais garantie
La protection de la vie privée sur internet n'est jamais garantie
La première chose à savoir est que le principe même d'Internet n'engage pas à l'anonymat. En effet, internet n'est qu'une multitude de connexions entre ordinateurs standardisée par des protocoles pour permettre des échanges de données. Ce qui signifie que dès l'instant où le modem est branché, nos ordinateurs sont connectés avec d'autres ordinateurs. Pas de panique, si un anonymat total est théoriquement incompatible avec le principe d'internet, il existe de nombreuses astuces pour limiter au maximum la divulgation de données privées.

Une bonne maîtrise du navigateur

Internet Explorer, Mozilla Firefox, Google Chrome, Opéra, ou encore Safari sur Mac, les fonctionnalités permettant de limiter le brassage des données personnelles restent les mêmes. Il faudra par exemple, en premier lieu, veiller à avoir un navigateur toujours à jour. De nouvelles failles de sécurités sont régulièrement découvertes et la mise à jour régulière des navigateurs permet souvent de corriger ces problèmes.

Un autre réflexe important est de vérifier que la connexion entre le navigateur et le site internet est sécurisée. Rien de plus simple, lorsqu'une connexion est sécurisée, l'adresse débute par "https". Le "s" signifiant que le liaison est sécurisée. Cette sécurité est nécessaire uniquement pour les sites où une connexion (indentifiant et mot de passe) est demandée.

L'historique de navigation et les cookies


A chaque fois qu'il faut se connecter sur un site, l'internaute doit fournir son identifiant (login, adresse mail) et un mot de passe. Ces données sont stockées grâce aux "cookies": il s'agit d'un système qui permet aux sites web de stocker des données de navigation (pages visitées, le pseudonyme, la langue, etc.) au sein de l'ordinateur. De nombreux sites utilisent ce système pour que l'utilisateur n'ait pas à ressaisir l'identifiant et le mot de passe. Ces petits fichiers représentent donc un risque pour la sécurité de ces informations. Pour y remédier, les navigateurs disposent d'une option permettant de les supprimer ou de les désactiver.

L'historique d'un navigateur va rescencer l'ensemble des sites web visités. Il est ainsi possible de retrouver un site qu'on a visité il y a une semaine et dont on a complétement oublié l'adresse. A l'identique, il est tout à fait possible pour une personne extérieure de savoir précisément sur quel site l'internaute est allé un tel jour à telle heure. Tout les navigateurs ont une option qui permet la suppression de l'historique.

L'historique et les cookies sont conçu pour faciliter la vie de l'utilisateur, mais ils augmentent aussi considérablement la traçabilité de ses activités. Un mode de navigation privé est souvent disponible et permet de surfer avec les cookies et l'historique désactivés.

L'adresse IP, la carte d'identité d'un ordinateur

Pour se rendre compte du nombre de données que chaque ordinateur divulgue sur internet, voici un site qui donne une petite idée des informations que vous offrez aux sites que vous visitez.

L'adresse IP (Internet Protocol) est primordiale. C'est cette adresse qui permet aux ordinateurs de se retrouver et d'établir une connexion entre eux. Chaque modem, ordinateur, serveur, possède une adresse IP unique, un peu à la manière d'une carte d'identité. Ce qui signifie qu'une fois l'adresse IP connue, l'ordinateur est traçable. Dès que l'utilisateur se connecte sur un site, poste un commentaire sur un forum ou interagit avec un autre utilisateur, son adresse IP est révélée et mémorisée.

Les fournisseurs d'accès internet sont parfaitement capables de localiser géographiquement un ordinateur. Voici un site qui montre l'importance des adresses IP.

Pour éviter cela, il existe les Proxy. Ce sont des ordinateurs qui vont relayer l'information, qui vont servir de relais entre le site et l'ordinateur de l'utilisateur. De cette manière, ce n'est plus l'adresse IP de l'internaute qui sera visible, mais l'adresse IP du Proxy.

Le réseau TOR est un réseau mondial décentralisé de routeurs dont la tâche est de transmettre de manière anonyme des informations. Lorsque TOR est installé, la requête de l'internaute passe par plusieurs couches de réseaux avant d'atteindre le site. Il est ainsi théoriquement impossible de récupérer l'identité d'un internaute. Ce logiciel gratuit est utilisé par Julian Assange pour son site WikiLeaks, permettant ainsi aux sources de rester anonymes.

Quelques astuces supplémentaires

- Des services de messageries anonymes et sécurisées peuvent être utilisés, certains sont gratuits.

- Il est dans l'air du temps d'éviter autant que possible les grosses entreprises qui offrent des services gratuits. Ces sociétés étrangères obéissent aux lois inhérentes à leur pays. Elle ne tiennent donc pas compte des lois de protection des données personnelles belges et européennes.
Les dernières propositions légales aux États-Unis ne laissaient rien présager de bon. Les lois SOPA (Stop Online Piraty Act) et la PIPA (Protect IP Act) ont été critiquées avec beaucoup de virulence aux États-Unis. Ces lois contre le piratage demandaient le libre accès des autorités aux données personnelles des contrevenants. Ces lois sont aujourd'hui reportées. Le Patriot Act de 2001 donnant plus de pouvoir aux agences de sécurité gouvernementales est à ranger dans le même panier.

- Le guide du site rue89.

- Pour approfondir les questions de sécurité informatique, le site du Zéro regorge de guides et autres ressources utiles.


Vendredi 3 Février 2012 - 22:28

Jean-Charles Dierickx , RTBF




Nouveau commentaire :
Twitter