Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Intempéries au Maroc: programme d’urgence sous le signe de la solidarité nationale


Jeudi 8 Avril 2010 modifié le Jeudi 8 Avril 2010 - 23:15

Le Premier ministre marocain Abbas El Fassi a annoncé jeudi l’élaboration d’un programme d’urgence prévoyant notamment la restauration et la consolidation des ouvrages touchés par les précipitations exceptionnelles de cette année, ainsi que la construction d’autres afin d’anticiper et de prévenir d’éventuelles intempéries à venir.




Intempéries au Maroc: programme d’urgence sous le signe de la solidarité nationale
Ce programme, élaboré sur hautes instructions du Roi Mohammed VI, est placé sous le signe de la solidarité nationale. En plus de la contribution du Fonds de lutte contre les catastrophes naturelles (FLCN) et du Ministère des Finances, les ministères de l’Equipement et du Transport, de l’Agriculture et de la Pêche Maritime, de l’Habitat, de l’Urbanisme et de l’Aménagement de l’Espace, et le Secrétariat d’Etat chargé de l’Eau et de l’Environnement, ainsi que le ministère de l’Intérieur qui y contribue à travers le département de la Promotion Nationale, à hauteur d’un million de journées de travail, ont dû puiser sur leurs budgets respectifs de l’année 2010 pour boucler le financement dudit programme.

Le Secrétariat d’Etat chargé de l’Eau et de l’Environnement a centré ses actions dans le cadre de ce programme sur deux volets principaux : le premier, doté d’une enveloppe de 210 MDH concerne le système d’alerte et de veille qui consiste en l’extension de la couverture des radars météorologiques, l’installation des systèmes d’annonce, de prévision et d’alerte des crues, ainsi que l’amélioration des modèles de prévision numérique et le renforcement du réseau d’observation automatique, etc. Le deuxième se rapporte à la réalisation du programme de construction des ouvrages de protection contre les crues pour un montant de 210 MDH, dont 100 MDH pour la réalisation du projet de protection de Mghogha et 110 MDH pour la réalisation des projets de protection des villes de Fnideq, d’Oujda, de Nador et Beni Nsar ainsi que des centres et douars de la région de Missour.

Quant aux actions programmées dans le cadre du budget général, elles concernent, en 2010, la construction de deux grands barrages (Mdez sur le haut Sebou pour la protection du Haut Sebou et de la plaine du Gharb et Ouljet Soltane sur le Beht pour la protection de la partie aval de l’oued Beht contre les inondations) et deux moyens barrages Toudgha Ain Lksob, pour un montant de 2 750 MDH.
A noter aussi que dans le cadre du programme de la protection contre les inondations mené en partenariat avec les différents départements, il est prévu la realisation de 25 petits barrages en 2010 pour la protection contre les inondations avec un coût de 330 Mdh, en partenariat avec différents intervenants, notamment le département de la Promotion Nationale , l’OCP, l’Agence de développement des province du Sud et l’Habitat.

Plusieurs travaux de déviation et de recalibrage des cours sont également prévus en 2010 avec un montant global de 320 MDH. Par ailleurs, le Comité national de veille et de coordination, qui a été réactivé fin décembre en vue de coordonner les actions d’intervention à l’échelle nationale et de faire face aux conséquences des intempéries, est resté mobilisé dans ses actions relatives à la prise en charge des populations affectées et au désenclavement des localités.

Des moyens d’intervention ont été mobilisés et pré-positionnés à proximité des sites vulnérables pour assurer les opérations de secours, de sauvetage des populations et de sauvegarde de leurs biens particulièrement dans les Régions du Gharb Cherrarda Bni H’sen et de Souss Massa Draâ.
De même, il a été procédé à l’aménagement de près de 50 centres d’accueil ayant abrité plus de 22.000 personnes dans les Provinces de Kénitra, Sidi Kacem, Sidi Slimane Taroundant et Inezgane Ait Melloul.

Cette population sinistrée a bénéficié, à ce jour, de plus de 50.000 kits alimentaires, 60.000 couvertures, 20.000 matelas dans le cadre de l’opération de distribution d’aides, engagée par les autorités locales en collaboration avec les élus et la société civile.

Les services de la Santé ont procédé, de leur côté, à la réalisation de 12.000 analyses d’eau potable et des eaux courantes et ont également procédé à la consultation gratuite de plus de 60.000 personnes. A ce titre, environ 2000 personnes représentant les Forces Armées Royales, la Gendarmerie Royale, la Sûreté Nationale, la Protection Civile, les Forces Auxiliaires et le personnel médical ont été mobilisées ainsi que 80 ambulances, 60 embarcations spécialisées dans les opérations de sauvetage, 60 camions citernes, plus de 80 véhicules de transport et plus de 100 engins de génie civil.

Ont été également mobilisés 10 hélicoptères des Forces Royales Air et de la Gendarmerie Royale qui ont servi pour l’évacuation des populations enclavées et la distribution des aides et des vivres.

Par ailleurs, l’assistance aux agriculteurs a porté sur la vaccination de 52.000 têtes d’ovins, 7.000 têtes de bovins et la distribution de plus de 30.000 quintaux d’orge.

A noter enfin qu’en dépit des efforts consentis et devant le caractère exceptionnel des intempéries, certains dégâts ont été enregistrés. Le bilan provisoire à ce jour fait état de plus de 150.000 Ha de terres agricoles submergées notamment dans la Région du Gharb Cherrarda Bni H’Sen, l’effondrement total de 2.633 logements, l’interruption de la voie ferrée reliant Tanger à Rabat et l’endommagement des infrastructures de base notamment les routes.

Jeudi 8 Avril 2010 - 22:56

Anas Bachir




Nouveau commentaire :
Twitter