Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Inquiètude des journalistes du desk arabe de France 24 face au régionalisme qui prévaut au niveau du recrutement


Vendredi 25 Mars 2011 modifié le Lundi 28 Mars 2011 - 16:21




Inquiètude des journalistes du desk arabe de France 24  face au régionalisme qui prévaut au niveau du recrutement
Rarement une chaîne de télévision aura été autant critiquée par les journalistes qui y exercent. Fait inhabituel, c’est l’intersyndicale de France 24 qui s’est réunie mercredi 23 mars à la demande d’un bon nombre de salariés en vue d’examiner la situation déplorable qui prévaut dans le desk arabophone de la chaîne. En dépit de plusieurs alertes faites à la direction depuis plus de deux ans, de nombreux problèmes persistent notamment au niveau de la politique salariale, du recrutement et de la promotion.

Outre l’absence d’entretien annuel et une mauvaise gestion du facteur temps, les journalistes du desk arabe reprochent également à la direction, ses méthodes de management qui ne favorisent nullement, selon eux, les conditions de travail adéquates et saines pour le personnel journaliste.

A cet égard, l’intersyndicale de France 24 a appelé les salariés du desk arabophone à un vote pour décider d’une grève. Ce vote se fera à bulletin secret le lundi 28 mars 2011 entre 9h et 21h dans le local syndical au deuxième étage, lit-on dans un communiqué de l’intersyndicale parvenu à « Atlas Info ». Les personnes qui ne peuvent pas se rendre physiquement à France 24, peuvent envoyer par mail une procuration à un collègue, précise-t-on de même source.

Interrogé par ‘’AtlasInfo.fr’’, certains journalistes du desk arabe se sont dits scandalisés par le fait que le mérite et la compétence qui doivent servir de critères d’évaluation et d’embauche sont relégués au second plan au profit de l’appertenance ethnique et régionale.

Selon ces journalistes, sur les onze rédacteurs en chef (ayant le titre ou intérimaires), sept sont d’origine libanaise. Quant aux grands reporters , reporters et présentateurs, ils sont 50 % à appartenir au pays des Cèdres. ‘’Scandaleuse, insoutenable et meme discriminatoire cette forte présence libanaise au sein d’une chaîne arabophone s’adressant à 300 millions d’Arabes dont 4 millions de Libanais’’, s’indignent bon nombre de journalistes "déterminés à observer une grève dans le seul but est de rectifier le tir".

Atlasinfo
Vendredi 25 Mars 2011 - 18:42






1.Posté par tfou le 25/03/2011 21:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cest du racisme arabo-arabe, c'est grave et déplorable.

Nouveau commentaire :
Twitter