Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Immigration: Christine Lagarde se démarque de Claude Guéant


Vendredi 8 Avril 2011 modifié le Vendredi 8 Avril 2011 - 09:58

La ministre française de l'Economie a déclaré que l'immigration légale devait être protégée et sécurisée




Immigration: Christine Lagarde se démarque de Claude Guéant
La ministre de l'Economie, Christine Lagarde, s'est démarquée jeudi soir des déclarations de son homologue de l'Intérieur, Claude Guéant, préconisant une réduction de l'immigration légale, en affirmant que celle-ci devait être "protégée et sécurisée".

"Je ne sais pas quelles sont les raisons qui l'ont amené à dire cette phrase et je me méfie beaucoup des phrases que l'on sort de leur contexte", a déclaré Mme Lagarde à France 3.

Mais, a-t-elle ajouté, "il faut réfléchir au court terme mais aussi au long terme". "Dans le long terme, on aura besoin de main d'oeuvre, on aura besoin d'effectifs salariés formés".

"En ce qui concerne l'immigration qui est légale, évidemment, il faut qu'elle soit protégée et sécurisée", a conclu Mme Lagarde.

Le ministre de l'Intérieur a annoncé qu'il comptait réduire l'immigration légale, notamment en diminuant l'immigration du travail et le regroupement familial, dans une interview au Figaro Magazine à paraître ce vendredi.

En pleine rupture avec la politique suivie jusqu’à présent, il affirme vouloir «intervenir pour réduire l’immigration légale et le regroupement familial». Il dit aussi qu’«en matière d’asile, notre pays est plus généreux» que nos partenaires européens et qu’il est temps d’y remédier. Quant à l’objectif des 28 000 reconduites à la frontière cette année, il assène : «Très franchement, j’espère que nous ferons plus.»

Le 8 mars, le tout nouveau ministre défendait le projet de loi relatif à l’immigration, à l’intégration et à la nationalité devant l’Assemblée nationale. Il tressait alors des lauriers à ses prédécesseurs : «Nous nous étions engagés à mener une réforme d’envergure du regroupement familial, nous l’avons fait. Avec la loi du 20 novembre 2007, approfondissant les lois de 2003 et 2006, nous avons revu les conditions du regroupement familial. Cette réforme attendue par nos concitoyens a porté ses fruits : alors que l’immigration au titre du regroupement familial représentait, chaque année, près de 25 000 titres de séjour, elle n’en représente plus désormais que 15 000 en moyenne.»

Vendredi 8 Avril 2011 - 09:48





Nouveau commentaire :
Twitter