Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 








Il n'y aura pas de rapatriement en France d'emplois industriels installés au Maroc (Moscovici)


Samedi 28 Juillet 2012 modifié le Samedi 28 Juillet 2012 - 11:01




Pierre Moscovici
Pierre Moscovici
En pleine polémique sur le rapatriement des activités des centres d'appels français établis à l'étranger, le ministre français de l'Economie et des Finances Pierre Moscovici a assuré vendredi qu'"il n'y aura pas de relocalisation" en France d'emplois industriels délocalisés au Maroc.

"On comprendra que nous soyons en France attachés à développer l'emploi, mais il n'y aura pas de relocalisation d'emplois industriels aujourd'hui situés au Maroc ou en Tunisie", a déclaré M. Moscovici à l'issue d'un entretien avec le ministre délégué aux Affaires étrangères et à la coopération Youssef Amrani.

"Nous avons une relation économiquement saine et forte et nous ne voulons pas rentrer dans une quelconque guerre économique qui n'aura pas de sens", a-t-il souligné.

"On comprendra qu'à l'avenir, nous essayerons de maintenir les emplois en France, mais il n'y a pas de débat sur la relocalisation des activités, tant que nos relations sont extrêmement fortes avec le Maroc", a encore rassuré le ministre français.

"Ce sont des relations politiques, culturelles, humaines et affectives et enfin économiques et nous voulons continuer à les développer", a-t-il poursuivi, évoquant la prochaine Rencontre de Haut Niveau maroco-française, qui se tiendra d'ici à décembre au Maroc.

Le ministre français a fait part de son "immense plaisir" de pouvoir se rendre au Maroc avant cet événement pour le préparer et "établir un agenda économique solide et partagé", précisant que "les contacts sont établis et les rencontres ministérielles se multiplient" dans cette perspective.

M. Moscovici a affirmé que la relation politique entre les deux pays est "tellement forte" que le Roi Mohammed VI a été le premier Chef d'Etat reçu à l'Elysée et qu'il y a déjà eu au Maroc trois visites ministérielles en deux semaines, celles de Nicole Bricq, ministre du Commerce extérieur (12-13 juillet), de Pascal Canfin, ministre chargé du développement (18-20 juillet), et enfin de Manuel Valls, ministre de l'Intérieur (25-26 juillet).

M. Amrani a entamé vendredi une visite de travail de quatre jours en France, la première d'un ministre marocain depuis l'avènement du gouvernement socialiste du président François Hollande.

Au cours de son séjour à Paris, il sera reçu également par plusieurs responsables français dont le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, et le ministre délégué en charge des Affaires européennes, Bernard Cazeneuve.

M. Amrani présidera lundi soir la cérémonie organisée par l'ambassade du Maroc en France à l'occasion de la Fête du Trône, à laquelle le Quai d'Orsay sera représenté par le ministre en charge du développement, Pascal Canfin, et la ministre chargée des Français de l'étranger, Hèlène Conway-Mouret, a indiqué M. Valero.



Samedi 28 Juillet 2012 - 02:24





Nouveau commentaire :
Twitter