Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Hrou Abouchrif, parmi les "Meilleurs gardiens de la biodiversité" en Méditerranée


Lundi 24 Mai 2010 modifié le Lundi 24 Mai 2010 - 18:13

Un ingénieur agronome marocain de la région d'Imilchil a été sélectionné parmi les quatre vainqueurs des prix des "Meilleurs gardiens de la biodiversité" en Méditerranée en récompense à ses efforts en matière de protection de l'environnement et de préservation de la biodiversité.




Hrou Abouchrif,  parmi les "Meilleurs gardiens de la biodiversité" en Méditerranée
L'ingénieur marocain, M. Hrou Abouchrif, s'est vu attribuer cette distinction en compagnie de trois autres lauréats (un Espagnol, un Portugais et un Italien) lors d'une cérémonie solennelle, organisée samedi dernier à Rome, à l'occasion de la Journée Mondiale de la Biodiversité.

L'attribution de ces prix, institués par "Biodiversity international", une organisation Âœuvrant pour la protection de l'environnement dans près de cent pays, a eu lieu en présence de représentants de l'Organisation des Nations Unies pour l'Alimentation et l'Agriculture (FAO), du Fonds International du développement Agricole (FIDA), du Programme alimentaire Mondial (PAM), du Forum Mondial de la Recherche Agricole ainsi que de plusieurs associations agricoles et universités.

Etait également présent à cette cérémonie, le représentant permanent adjoint du Maroc auprès de la FAO, M. Mohamed Ait Hmid.

M. Abouchrif, qui est directeur des projets de l'association Adrar, a pu mettre en œuvre, selon une approche participative, plusieurs programmes visant la protection de l'environnement à travers des actions d'éducation environnementale, de conservation in situ de la biodiversité agricole et de valorisation des plantes aromatiques et médicinales du Haut Atlas Marocain.

Il a également, grâce à un savoir-faire traditionnel en tant que jeune berger pendant les vacances scolaires, pris conscience de la notion de gestion traditionnelle des terrains de pâturage.

Cette technique de gestion traditionnelle permettait de faire une rotation des parcours en vue de favoriser la régénération naturelle des plantes pastorales.

La gestion de ces ressources naturelles se faisait par la Jamaa du Village. Ces pratiques ont influencé son choix des études, en optant pour la carrière d'Ingénieur Agroéconomiste Communautaire.

La cérémonie d'attribution des prix a été marquée par une projection vidéo montrant le parcours des quatre lauréats au service de la préservation de la biodiversité.



Lundi 24 Mai 2010 - 17:58

Source MAP




Nouveau commentaire :
Twitter