Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Hommage solennel aux soldats marocains morts pour la liberté de la Belgique en 1940


Dimanche 10 Mai 2015 modifié le Lundi 11 Mai 2015 - 13:16

Un hommage solennel a été rendu dimanche aux courageux soldats marocains qui ont défendu avec bravoure au prix de leur vie la liberté de la Belgique en 1940, lors des cérémonies commémoratives du 75ème anniversaire de la bataille de Gembloux.




Hommage solennel aux soldats marocains morts pour la liberté de la Belgique en 1940
La reconnaissance des sacrifices des soldats marocains venus défendre une terre qui n'était pas la leur était le maître mot aussi bien au Mémorial Aymes à Gembloux qu'au sein de l'enceinte de la nécropole de Chastres (40 km au sud de Bruxelles) où reposent des centaines de tirailleurs marocains tombés au champ d'honneur pour la libération de l'Europe du joug colonial nazi et fasciste.

Dans ces deux hauts lieux de souvenir, les énormes sacrifices consentis par les vaillants soldats marocains ayant combattu aux côtés des forces alliées ont été mis en relief de même que l'impératif de perpétuer le devoir de la mémoire historique partagée entre le Maroc et l'Europe riche d'actes héroïques à travers lesquels se révèlent et se consacrent tant de nobles valeurs humaines et universelles qui méritent d'être préservées.

"Il est de notre rôle aujourd'hui de montrer aux jeunes générations l'importance de ce sacrifice", a indiqué l'ancien ministre de la défense belge et président d'honneur de l'association Souvenir des anciens combattants marocains de Belgique, M. André Flahaut, notant qu'"un devoir de mémoire est nécessaire pour faire face à l'émergence des extrémismes et des nationalismes de tout bord qui renaissent un peu partout en Europe et dans le monde".

Les soldats marocains qui ont combattu aux côtés de leurs frères d'armes français et belges sont aujourd'hui "intensément dans nos pensées et dans nos cœurs", a souligné pour sa part le bourgmestre (maire) de Gembloux Benoît Dispa, relevant que si aujourd'hui un bel hommage à la fois ému, officiel et sincère leur est rendu, c'est parce "nous ressentons toujours dans notre chair d'hommes libres la reconnaissance éternelle qu'épelle leur sacrifice".

Pour sa part, le bourgmestre de Chastres, Claude Jossart, a salué la bravoure et l'héroïsme des soldats marocains notant que sa ville continue inlassablement d'entretenir le souvenir des sacrifices qu'ils ont consentis pour la liberté de la Belgique et de l'Europe.

De son côté, l'ambassadeur du Maroc auprès de Belgique et du Grand-Duché de Luxembourg, Samir Addahre, a souligné le sacrifice suprême consenti par les soldats marocains à Gembloux entre le 13 et 16 mai 1940 et l'importance de perpétuer le devoir de mémoire pour que les actes héroïques qu'ils ont accomplis ne tombent pas dans l'oubli.

Le haut-commissaire aux anciens résistants et anciens membres de l'Armée de libération, El Mostafa El Ktiri a insisté aussi sur le devoir de mémoire en hommage aux soldats marocains et mis en avant les valeurs de patriotisme, du sacrifice et du sens du devoir ainsi que les idéaux de la liberté, de la dignité humaine et de la coexistence que le Maroc a toujours défendus.

Le président de l'association Souvenir des anciens combattants marocains de Belgique, Ahmed El Karrouti, a quant à lui souligné l'importance de rappeler que des milliers de soldats marocains avaient combattu lors de la deuxième guerre mondiale aux côtés des forces alliées, à l'appel de feu Mohammed V, faisant remarquer que la bataille de Gembloux restera dans le souvenir comme la première défaite de l'armée de l'Allemagne nazie, depuis l'invasion de la Belgique, et ce grâce à la bravoure des 3 régiments et 2 devisions des soldats marocains.

Ces cérémonies ont été marquées par le salut des couleurs nationales du Maroc, de la Belgique et de la France, l'exécution de leurs hymnes nationaux et le dépôt de gerbes de fleurs à la mémoire des soldats morts au champ d'honneur.

Quelque 233 soldats marocains sont tombés lors de la bataille de Gembloux-Chastre, seule victoire terrestre de l'armée française durant la campagne de mai 1940 et première batille de chars de l'histoire militaire mondiale.
Dimanche 10 Mai 2015 - 19:17

Atlasinfo avec MAP





1.Posté par Farid Mnebhi le 11/05/2015 13:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Non ! Le chiffre est faux. Ceux sont 2250 soldats marocains qui sont tombés sur le champs d'honneur à Gembloux en Mai 1940. Leurs tombes l'attestent.

Quant à la France, que dalle ! Comme d'habitude !.

Farid Mnebhi.

2.Posté par Farid Mnebhi le 11/05/2015 13:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Commémoration du 08 mai : l'oubli des soldats marocains
C'est avec stupéfaction et tristesse qu'il a été constaté que les festivités commémoratives de la libération de l'Europe du joug nazi ont été célébrées ce 08 mai 2015 sans que la contribution héroïque des soldats marocains ne soit mentionnée.
Un oubli inexcusable envers la mémoire de ces marocains qui ont donné leur vie et leur sang pour libérer l'Europe, tout particulièrement la France, la Belgique et l'Italie de l'horreur nazie.
En effet, près d'une centaine de milliers soldats marocains ont répondu en 1939 à l'appel à la mobilisation volontaire lancé dans les Mosquées par Feu Sa Majesté Mohammed V, appelant ses concitoyens à "ne reculer devant aucun sacrifice" pour défendre l'étendard de la France pour le triomphe de la liberté.
C'est ainsi que plus de 100 000 soldats marocains se sont retrouvés sur les champs de batailles européens en 1ère ligne et ont courageusement aidé à la libération de l'Italie, avec la Bataille du Monté Cassino, et de la Provence pour poursuivre leur mission dans les Vosges, en Alsace et en Bade Wurtenberg.
Pour mémoire, Monté Cassino était le verrou de la défense allemande imprenable et même le 6ème corps d'armée américain y a été stoppé net, c'est sans dire du courage des soldats marocains ; une bravoure du soldat marocain qui s'est également distinguée en Sicile, en Corse, sur l'Ile d'Elbe, en Autriche, en Allemagne et en Belgique mais aussi lors des opérations pour la libération de Paris avec la 2ème DB du Général Leclerc.
Le Président Jacques Chirac, un homme d'honneur, a eu le courage politique, qui fait les grands hommes d'Etat, d'honorer cet engagement du soldat marocain en invitant les Forces Armées Royales marocaines à défiler de manière autonome en ouvrant le défilé militaire sur les Champs Elysées le 14 juillet 1999 au son de la Marche Verte, une première pour une armée étrangère et ce, en présence de Feu Sa Majesté Hassan II.
Oui ! Le soldat marocain a participé à la libération de la France et de l'Europe en combattant en première ligne. Oui ! Le soldat marocain a payé un lourd tribu pour cette libération et pour que la liberté puisse vivre. En témoigne les cimetières militaires où sont enterrés ces valeureux soldats marocains et la remise, le 18 juin 1945, par le Général de Gaulle de la Croix de Compagnon de la Libération à Feu Sa Majesté Mohammed V, un des rares chefs d'Etat à recevoir cette distinction.
N'en déplaise à certains, l'Europe, et tout particulièrement la France, a été libérée grâce à la bravoure incontestée du soldat marocain mais aussi, de leurs compagnons d'arme sénégalais, tunisiens et algériens.
Un sacrifice suprême de ces soldats marocains qui, encore, reste méconnu des jeunes générations et dont la mémoire des morts et des survivants n'est pas ravivée, lors des festivités commémoratives, et que les droits de ces anciens combattants encore en vie sont souvent bafoués.
Farid Mnebhi.

Nouveau commentaire :
Twitter