Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Hollande: la relation maroco-française se situe au-delà des alternances en France et des successions au Maroc


Jeudi 4 Avril 2013 modifié le Lundi 8 Avril 2013 - 17:08

Le Président français, François Hollande, s'est félicité mercredi soir du caractère unique et singulier de la relation maroco-française, une relation qui "se situe au-delà des alternances en France, des successions au Maroc, des variations politiques. Au-delà même des personnalités".
La relation France-Maroc ne souffre en effet d'aucun contentieux notable ni d'un passé douloureux. A l'inverse de la relation tourmentée entre la France et l'Algérie, qui avait incité François Hollande à réserver à Alger sa première visite en Afrique du nord, en décembre dernier.




Hollande: la relation maroco-française se situe au-delà des alternances en France et des successions au Maroc
"Le Maroc est étroitement lié à la France, à sa population, à son histoire, à sa langue. Et la France est unie au Maroc par mille liens humains, culturels, économiques", a-t-il assuré lors d'une allocution prononcée lors du diner officiel offert en son honneur par le Roi Mohammed VI au palais Royal de Casablanca.

Le président français a insisté sur le partage par les deux pays d'"une richesse qui n'a pas de prix: celle de pouvoir regarder leur avenir, avec la même confiance, sans avoir besoin de se retourner pour juger le passé".

Il a ainsi rappelé que la France n'oubliera jamais que des soldats marocains sont venus combattre avec bravoure pour libérer la France lors des deux conflits mondiaux", et que feu le Roi Mohammed V qui "fut élevé Compagnon de la Libération par le Général De Gaule, a été "le seul chef d'Etat à recevoir cet honneur".

Plusieurs facteurs communs rapprochent aujourd'hui la France et le Maroc, a dit M. Hollande, évoquant le rô le des Marocains établis en France et les membres de la communauté française installés au Maroc, qui sont source d'enrichissement réciproque dans les domaines de l'économie, mais aussi de la culture et du tourisme.

Le Président français, a tenu, à cette occasion, à réaffirmer la confiance de la France dans le Maroc, pays dont il a mis en avant les "atouts considérables" à savoir "une population jeune, une stabilité qui ne verse jamais dans l'immobilisme, et le respect d'une tradition qui n'entrave pas la marche vers la modernité".

Soulignant la position "exceptionnelle" du Royaume, "situé au confluent de la Méditerranée, du monde arabe et de l'Afrique", M. Hollande a noté que le Maroc a "su construire un modèle qui assume si pleinement chacune des composantes de son identité, qu'elle soit arabo-islamique, amazigh ou saharo-hassanie, ou encore, comme votre constitution l'affirme, africaine, andalouse, hébraïque et méditerranéenne".
Il a mis à profit sa visite pour louer le modèle marocain "construit sur l'ouverture, la tolérance et le dialogue", se prévalant de richesses, dont peu de pays disposent notamment une richesse de l'histoire, un patrimoine exceptionnel et une architecture des villes nouvelles empreinte d'audace.

M. Hollande a dit apprécier les choix audacieux du Souverain de "lancer un vaste mouvement de réformes" répondant de la sorte aux aspirations du peuple marocain, "qui comme tous les peuples du monde, cherche la liberté, le progrès, la démocratie". "Bien avant les printemps arabes, Vous avez compris cette mutation", a dit le Président Hollande à l'adresse de SM le Roi.

Au registre des relations bilatérales, le Président Français, a salué l'attachement constant du Souverain, depuis le début de Son règne, au développement des liens entre les deux pays, tout en faisant part de son engagement à poursuivre le partenariat "exceptionnel" que le Maroc et la France ont su nouer depuis des décennies. Il a souligné, dans ce sens, les chantiers importants de nature à hisser à un niveau élevé la coopération bilatérale notamment dans le domaine de l'éducation et de la formation mais aussi dans les divers secteurs de production porteurs sans perdre de vue les impératifs du développement durable et la préservation des ressources naturelles.

Le Maroc et le France, a ajouté M. Hollande, partagent "l'ambition de contribuer à un monde plus juste et plus pacifique et plus sûr", notamment en Méditerranée et dans le Sahel. II a remercié le Royaume pour son soutien à l'intervention française au Mali au nom de la communauté internationale pour lutter contre le terrorisme et pour la défense des valeurs communes.

Ces mêmes valeurs fondent des démarches communes notamment à l'ONU, a dit M. Hollande, soulignant qu'en direction de la Méditerranée, les deux pays ont la responsabilité d'imaginer la Méditerranée des projets, "une belle idée qui suppose que le Maghreb, lui-même, fasse son unité", insistant, à cet effet, sur la négociation comme moyen idoine pour "trouver une issue à des conflits qui n'ont que trop duré".

Jeudi 4 Avril 2013 - 03:06





Nouveau commentaire :
Twitter