Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Hollande: la France prête à "punir ceux qui ont pris la décision infâme de gazer des innocents"


Mardi 27 Août 2013 modifié le Mercredi 28 Août 2013 - 10:34




Hollande: la France prête à "punir ceux qui ont pris la décision infâme de gazer des innocents"
Devant les ambassadeurs de France ce mardi, le président a détaillé sa politique à l'international. Il a abordé la situation en Syrie, au Mali en passant par l'Égypte et l'Iran.

La situation en Syrie

Sur un ton grave, François Hollande s'est appliqué à faire entendre toute la fermeté de la France sur le dossier syrien, affirmant que "c'est une ignominie que de recourir à des armes que la communauté internationale a bannies depuis 90 ans".

M. Hollande a dit que la France était prête à "punir ceux qui ont pris la décision infâme de gazer des innocents", dans un pays où la "guerre civile menace aujourd'hui la paix du monde". "Tout porte à croire que c'est le régime [syrien] qui a commis cet acte abject qui le condamne définitivement." Le président de la République a précisé que "notre responsabilité est de chercher la riposte la plus appropriée aux exactions du régime syrien".

Selon François Hollande, la France a déjà agi dans les derniers mois sur le dossier syrien : "Elle fut la première à reconnaître la coalition nationale syrienne comme représentante légitime du peuple syrien". "Aujourd'hui notre responsabilité est de rechercher la riposte la plus appropriée aux exactions du régime syrien, une fois achevé l'essentiel de la mission d'enquête des Nations unies"

En attendant les résultats de la commission d'enquête de l'ONU, le chef de l'État a annoncé la réunion d'un conseil de défense ce mercredi, ajoutant que le Parlement serait informé "de la situation dans les meilleurs délais". La décision sur une éventuelle action sera prise "dans les prochains jours".

Autre décision : "Accroître notre soutien militaire à la coalition syrienne". Et puis, cette phrase, en forme de dogme : "La France reconnaît la responsabilité de protéger les populations civiles", principe de l'ONU

La présence française au Mali

Le chef de l’État a rendu un hommage aux soldats français décédés pendant leur déploiement au Mali. François Hollande s'est félicité de la situation actuelle dans le pays, et a qualifié l'élection du nouveau présidentde "légitime". "La France a écarté les terroristes et a sécurisé le Mali", a-t-il assuré. Il a par ailleurs annoncé que l'armée française resterait présente mais de façon amoindrie, afin d'accompagner le Mali dans la restauration de l'État.

Le rétablissement de la paix en Égypte

François Hollande appelle les autorités égyptiennes à rétablir la paix civile : "La France ne veut pas donner de leçons mais se rend disponible pour assurer, avec d'autres, la médiation."

Le nucléaire iranien

Sur la question du nucléaire iranien, François Hollande a précisé que toutes les négociations avec le pays ont échoué et que l'Iran connait dès lors un isolement : "L'Iran doit faire le choix de la transparence et du respect de ses obligations internationales".

Mardi 27 Août 2013 - 19:33





Nouveau commentaire :
Twitter