Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 

 







Hollande appelle à ne pas faire de l'Europe "le bouc émissaire de nos renoncements"


Dimanche 16 Avril 2017 modifié le Lundi 17 Avril 2017 - 08:03




Le président François Hollande, marche dans le cimetière de Cerny-en-Laonnois dans l'Aisne, lors de la commémoration du centenaire de la bataille du Chemin des Dames, le 16 avril 2017.
Le président François Hollande, marche dans le cimetière de Cerny-en-Laonnois dans l'Aisne, lors de la commémoration du centenaire de la bataille du Chemin des Dames, le 16 avril 2017.
Le président français François Hollande a appelé à ne pas faire de l'Europe un "bouc émissaire" des "renoncements", dimanche, à une semaine du premier tour de l'élection présidentielle dont plusieurs candidats évoquent une sortie de l'Union européenne.

"Aujourd'hui que l'Europe a su nous prémunir de la guerre et des conflits, préservons-là plutôt que d'en faire le bouc émissaire de nos renoncements", a déclaré le chef de l'État lors de la commémoration d'une bataille de la Première guerre mondiale, celle du Chemin des Dames, dans le nord du pays, il y a cent ans.

"L'Histoire bégaie quand le nationalisme resurgit avec d'autres traits (...)", a affirmé François Hollande en évoquant les institutions ayant "garanti la paix depuis 70 ans : les Nations Unies, qu'il nous faut encore défendre, l'Europe unie, qu'il nous faut encore promouvoir, et le couple franco-allemand qu'il nous faut encore rapprocher et chérir".

Le président français a enjoint de "lutter" pour une "exigence d'humanité partout où des massacres sont commis par des dictateurs cyniques". "Battons-nous pour éviter la résurgence des empires et affirmer la force du droit international", a-t-il déclaré.

"La barbarie est toujours là, quand le terrorisme frappe sur notre sol, mais aussi dans d'autres villes à Londres, Stockholm, le Caire, Alexandrie, ne serait-ce que ces dernières semaines", a-t-il aussi souligné.

La bataille du Chemin des Dames, l'un des épisodes les plus meurtriers de la Première Guerre mondiale, a marqué l'échec de l'armée française, ainsi que le début de mutineries. Elle a engendré des pertes énormes dans les deux camps: 187.000 vies côté français, dont de nombreux tirailleurs sénégalais, et 163.000 côté allemand.

Avec AFP
Dimanche 16 Avril 2017 - 17:57





Nouveau commentaire :
Twitter