Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Hollande à Orléans : "Rythmes scolaires, pédagogie, moyens, sécurité, il faudra tout reprendre"


Jeudi 9 Février 2012 modifié le Jeudi 9 Février 2012 - 22:42

Dans un discours qu'il a prononcé jeudi soir à Orléans, le candidat PS a affirmé vouloir corriger la politique menée depuis cinq ans tout en cherchant à répondre aux besoins de l'école.




François Hollande à Orléans, le 9 février 2012.
François Hollande à Orléans, le 9 février 2012.
Le candidat PS a parlé jeudi soir aux Français de l'école comme pilier de la République, dans un discours moins technique que politique. Au moment où Nicolas Sarkozy accélère son entrée en campagne sur le thème des "valeurs", François Hollande a répété l'importance qu'il accorde à l'éducation dans une société française qu'il veut "rassemblée, réunifiée".

A Orléans, le candidat a multiplié les piques à l'encontre de Nicolas Sarkozy, évoquant notamment la "dette éducative" de l'actuel gouvernement. Sur un ton plus humoristique, il s'est moqué du désamour affiché par Nicolas Sarkozy pour le roman "La princesse de Clèves" de Madame de La Fayette. "Personne ne doit être jugé indigne de lire 'La princesse deClèves'", a dit l'élu socialiste, qui a aussi dénoncé des propos du président prononcés à Latran comparant la mission du curé à celle de l'instituteur. "Moi je ne les considère pas (les enseignants) comme inférieurs aux hommes de religion", a-t-il dit sous les applaudissements. Pour le candidat, qui a rendu hommage au travail des professeurs, "tout commence par le respect et la considération". François Hollande a promis, s'il entre à l'Elysée le 6 mai, des décisions éducatives "dès la rentrée 2012". Le sujet fera l'objet de négociations durant l'été en vue d'une loi de programmation et d'orientation à l'automne.

Une partie des nouveaux postes créés dans l'Education (12.000 par an environ) seront affectés à l'école primaire. Les quartiers défavorisés, d'où proviennent une grande partie des quelque 150.000 élèves qui sortent chaque année sans diplôme, seront servis en priorité. "Ce ne sera pas une mesure uniforme de dédoublement de classes sur l'ensemble des écoles où il y aura du personnel supplémentaire. Il y aura des adultes en plus, qui pourront intervenir en accompagnement des enseignants", explique Bruno Julliard. En primaire, François Hollande devrait proposer de remplacer l'évaluation en CE1 et CM2 par une autre forme de suivi favorisant, selon des propos rapportés par Le Monde, "la coopération plutôt que la compétition".

Pour mieux lutter contre l'échec scolaire, le candidat veut aussi améliorer la jonction entre l'école primaire et le collège, et celle entre le lycée et l'université. Il souhaite aussi réserver des formations supérieures aux élèves titulaires d'un baccalauréat technologique ou professionnel. La formation des enseignants sera revue, avec le rétablissement d'une année de stage, un encouragement à la formation continue et la mise en place d'un système de recrutement dès la licence pour favoriser les vocations. La réforme des rythmes scolaires, et la fin de la semaine de quatre jours - "qui s'est traduite pour les élèves par une dégradation conséquente des condition de travail', dit Bruno Julliard -, est aussi envisagée.

Selon ce dernier, les récentes rencontres entre François Hollande et les syndicats d'enseignants sont encourageantes. "Globalement il y a un bon accueil car il y a une attente de changement. On se connaît. En même temps, des sujets comme les rythmes scolaires et la formation des enseignants demanderont beaucoup de concertation", a-t-il dit.

Jeudi 9 Février 2012 - 22:23

Avec TF1




Nouveau commentaire :
Twitter