Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Hillary Clinton au Maroc pour plaider en faveur de normalisation des relations entre Rabat et Alger


Samedi 25 Février 2012 modifié le Samedi 25 Février 2012 - 20:53




Hillary Clinton au Maroc pour plaider en faveur de normalisation des relations entre Rabat et Alger
La visite de deux jours au Maroc de la Secrétaire d'Etat US, Hillary Clinton, intervient dans un contexte de normalisation des relations entre Rabat et Alger, dans le cadre d'une dynamique "soutenue" et "encouragée" par les Etats-Unis, car elle est porteuse de bienfaits pour les pays de la région, dont l'ouverture des frontières n'est pas des moindres.

Le sous-secrétaire d'Etat adjoint chargé du Maghreb, Ray Maxwell, a récemment confié à la MAP que ce rapprochement "n'est pas uniquement dans l'intérêt de la stabilité de la région, qui se trouve être un objectif de la politique étrangère des Etats Unis, mais également et sûrement dans l'intérêt des deux pays". Il a, dans ce sens, regretté que les échanges commerciaux intermaghrébins s'élèvent à peine à quelque 2 à 3 % du volume total des échanges des pays de la région avec le reste du monde, soulignant que l'ouverture des frontières entre l'Algérie et le Maroc porterait ces échanges à des niveaux supérieurs.

"Non seulement nous encourageons cette dynamique, mais nous sommes aussi animés par l'optimisme et l'espoir", a ajouté le haut responsable américain qui avait visité le Maroc, le mois dernier, dans le cadre du partenariat stratégique et des consultations régulières menées par les responsables des deux pays afin d'échanger les points de vue sur nombre de questions d'intérêt commun.

Lors de sa dernière visite dans le Royaume, en novembre 2009, Mme Hillary Clinton avait appelé de ses vœux à l'ouverture des frontières intermaghrébines, à la faveur d'une meilleure entente régionale et d'une coopération économique. Au Maghreb, "nous souhaitons une meilleure entente régionale, une coopération économique intermaghrébine et l'ouverture des frontières", avait souligné Mme Clinton dans une interview à la MAP, en marge de sa participation à la 6è édition du Forum pour l'Avenir, tenue à Marrakech.

Lors d'un récent entretien téléphonique avec son homologue marocain, M. Saad Dine El Otmani, Mme Clinton n'a pas manqué de souligner que la visite de ce dernier en Algérie constitue "un exemple concret que le Maroc et l'Algérie souhaitent aller de l'avant dans la consolidation de leurs relations".

Pour plusieurs observateurs à Washington, le Maghreb se trouve à la veille d'un début de changement positif, d'un processus qui va mener à une coopération intermaghrébine à court terme."Les peuples de la région se prennent en charge progressivement et cela mènera, suivant la volonté populaire, à une coopération intermaghrébine plus intense et plus proche", estime, dans ce sens, le Président du think tank Maghreb Center, le Tunisien Néjib Ayachi.

Le président de l'ONG américaine, Institute for Religion and Public Policy, Joe Grieboski souligne, de son côté, que le Roi Mohammed VI préside aux destinées d'une diplomatie "efficiente" visant une véritable intégration des pays du Maghreb, dans le cadre d'une dynamique vertueuse qui donne à penser que "nous sommes à la veille d'un changement de cap pour toute la région".

"Cette diplomatie efficiente trouve son expression à travers notamment la visite qu'a effectuée, récemment au Maroc, le Président tunisien, Moncef Marzouki, ainsi qu'à travers la visite réussie à Alger de M. Saad Dine El Otmani", fait observer M. Grieboski.

Une intégration de la région du Maghreb, a-t-il soutenu, doit se faire en tirant les leçons des expériences des autres groupements régionaux comme l'Union européenne, en mettant l'accent sur le facteur économique en tant que vecteur de rapprochement entre les peuples.

"Le train de réformes mis en place par le Maroc a consolidé le leadership du Royaume dans les domaines politique, économique et social à travers la région", a-t-il estimé, d'autre part, notant que ce modèle est à même de servir d'exemple pour les autres pays de cet ensemble géographique qui regorge de ressources naturelles et humaines complémentaires.




Samedi 25 Février 2012 - 14:55

Atlasinfo avec MAP





1.Posté par Simo-ouejdi le 26/02/2012 19:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
les peuples marocains et algériens sont frères. on va s'unir inchalah sans avoir besoin des conseil d'hilary ou autres

Nouveau commentaire :
Twitter