Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Grèce: les négociations de nouveau sur le fil du rasoir


Jeudi 25 Juin 2015 modifié le Jeudi 25 Juin 2015 - 01:38




Les négociations pour éviter à la Grèce un défaut de paiement se jouaient, dans la nuit de mercredi à jeudi, sur le fil du rasoir entre le Premier ministre grec Alexis Tsipras et ses créanciers, dans l'espoir de présenter un accord préliminaire jeudi aux ministres des Finances de la zone euro.

M. Tsipras était réuni depuis 23H00 (21H00 GMT) avec le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker, la directrice générale du FMI Christine Lagarde et le président de la BCE Mario Draghi au Berlaymont, le siège de la Commission européenne à Bruxelles, selon plusieurs sources proches des discussions.

Le but de ces négociations est de parvenir à un accord préliminaire à présenter jeudi aux ministres des Finances pour validation. "On travaille pour cela", a assuré une des sources à l'AFP, cinq jours avant la date-butoir d'un remboursement au FMI qui alimente les craintes de défaut de paiement de la Grèce.

Le déblocage d'une tranche d'un prêt en suspens depuis presque un an (7,2 milliards d'euros) ou à défaut un geste financier de la BCE sera nécessaire pour qu'Athènes honore cette échéance.

Pour l'obtenir, le gouvernement grec doit se mettre d'accord avec ses créanciers --UE et FMI-- sur des réformes et des mesures d'économies budgétaires.

M. Tsipras et les créanciers de la Grèce s'étaient déjà réunis pendant de longues heures mercredi après-midi au siège de la Commission, sans parvenir à surmonter leurs différends. Ils cherchaient à parvenir à une ébauche d'accord, avant une réunion des ministres de Finances de la zone euro (Eurogroupe) dans la soirée.

La réunion a finalement été ajournée au bout d'une heure seulement, sur un constat d'absence d'accord. "Nous n'avons pas vu de proposition concrète", a expliqué le ministre finlandais des Finances, Alexander Stubb.

"Nous ne sommes pas encore parvenus à un accord, mais nous sommes déterminés à continuer à travailler pour faire ce qui est nécessaire", a assuré le patron de l'Eurogroupe, Jeroen Dijsselbloem, en annonçant que la réunion reprendrait jeudi à 11H00 GMT.

Outre M. Juncker, M. Draghi et Mme Lagarde, les commissaires Pierre Moscovici (Affaires économiques) et Valdis Dombrovskis (Euro) participent aux discussions nocturnes, ainsi que M. Dijsselbloem.

"On va travailler cette nuit et demain toute la journée" et l'Eurogroupe "reprendra, je l'espère, avec un accord", a indiqué M. Moscovici dans la soirée.

Un des points de blocage vient du fait que la Grèce "insiste pour obtenir un transfert d'une partie de sa dette" détenue par la Banque centrale européenne vers le fonds de soutien de la zone euro, le MES, à des taux et des conditions plus intéressantes pour elle, a indiqué le ministre autrichien des Finances, Hans-Jörg Schelling. "Pour de nombreux pays, c'est un troisième programme (d'assistance) déguisé", a-t-il souligné.

Jeudi 25 Juin 2015 - 01:36

AFP




Nouveau commentaire :
Twitter