Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 








Grand retour de DSK sur la scène économique


Lundi 19 Décembre 2011 modifié le Lundi 19 Décembre 2011 - 13:28

C'est le grand retour de Dominique Strauss-Kahn, sur le plan économique cette fois. L'ancien patron du FMI va prononcer un discours lundi lors d'une conférence d'experts en Chine. Quatre personnalités livrent leurs impressions sur cette première prise de parole.




Grand retour de DSK sur la scène économique
L'événement est de taille : Dominique Strauss-Kahn reparle d'économie. Loin des affaires du Sofitel de New York et du Carlton de Lille, l'ancien favori de la présidentielle est invité ce lundi par le géant de l'Internet Chinois NetEase, à s'exprimer – sans doute en visioconférence - devant 200 décideurs chinois.

Marc Touati, directeur général adjoint de la société d'investissement Global Equities minimise l'expertise de l'économiste DSK. "S'il est bon pédagogue, il est redevenu un économiste comme les autres. En France, on exagère beaucoup son rôle et sa vision de l'économie, d'ailleurs, il n'a pas empêché la crise grecque lorsqu'il était au FMI. Il n'a plus vraiment de crédibilité aujourd'hui, et sa participation à cette conférence n'est selon moi qu'un moyen de préparer une nouvelle carrière".

Michel Taubmann, ancien biographe de Strauss-Kahn et auteur de "L'affaire DSK, la contre-enquête" considère que "personne ne peut contester ses compétences. Et il est normal qu'il le fasse à l'étranger. En France, tout le monde l'aurait abreuvé de questions liées aux affaires judiciaires, plutôt que sur sa vision de l'économie mondiale".

Olivier Ferrand, directeur du club de réflexion Terra-Nova, et ex-collaborateur de DSK considère qu'il a été "un directeur du FMI hors norme, salué par tous". "Je pense qu'il est important pour lui de se sortir la tête des affaires, qui sont éprouvantes pour sa famille. Et ça lui permet de revenir dans les discussions économiques, avant de retrouver, une fois les procédures closes, sa place sur la scène hexagonale".

Pour Ghyslaine Pierrat, spécialiste de communication économique et politique, "DSK doit répondre à trois questions : comment va-t-il se repositionner, quelle est sa légitimité et quels sont ses objectifs. Compte tenu de ses démêlés, il est indispensable qu'il corrige son image, avant de prendre la parole sur des sujets de gouvernance mondiale".

Lundi 19 Décembre 2011 - 00:25

Avec Metro France





1.Posté par pannier le 19/12/2011 13:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
TOUT SIMPLEMENT ECOEURANT MAIS PAS SURPRENANT. EN VOILA UN QUI A LE BRAS TELLEMENT LONG QU'IL POURRA VIOLER A TOUT VA IL S'EN SORTIRA TOUJOURS. SCANDALEUX. MR TOUT LE MONDE AURAIT DEJA TOUT PERDU...

Nouveau commentaire :
Twitter