Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Grammy Awards: le triomphe d'Adele, l'hommage à Whitney Houston "soeur déchue"


Lundi 13 Février 2012 modifié le Lundi 13 Février 2012 - 10:40




La Britannique Adele triomphe aux Grammy Awards
La Britannique Adele triomphe aux Grammy Awards
Après avoir captivé le public avec son album inspiré par une rupture sentimentale, Adele a fait carton plein dimanche soir lors de la cérémonie des Grammy Awards et remporté six trophées, dont ceux des catégories prestigieuses que sont l'album, l'enregistrement et la chanson de l'année.

La chanteuse britannique, dont c'était aussi le grand retour sous les feux de la rampe après une récente opération chirurgicale des cordes vocales, a versé quelques larmes en recevant son dernier prix, décerné pour l'album "21". "21" s'est écoulé l'an dernier à plus de six millions d'exemplaires et reste, indéboulonnable, en première place des ventes en ce début d'année 2012.

Avec les six récompenses obtenues dimanche soir, Adele a égalé la performance de Beyoncé l'an dernier, comme artiste féminine ayant remporté le plus de "grammies" au cours d'une seule et même cérémonie. Le sacre d'Adele, chanteuse de 23 ans à la voix soul puissante, a coïncidé avec l'hommage rendu à l'une des plus grandes voix féminines de la chanson -et l'une des plus récompensées- Whitney Houston, décédée la veille de la cérémonie.

Si la soirée, ponctuée par de nombreux hommages rendus à Whitney Houston, a parfois pris une teinte assez sombre, elle a également été marquée d'instants plus légers, comme le "boeuf" de clô ture endiablé avec Paul McCartney, Bruce Springsteen, Tom Petty et Dave Grohl, entre autres.

Les autres grands vainqueurs de la soirée sont justement les Foo Fighters de Dave Grohl avec cinq récompenses. Les rockers n'ont pas manqué de souligner qu'ils avaient enregistré leur album "Wasting Light" dans un garage. "Pour moi, ce trophée signifie beaucoup, parce qu'il prouve que l'élément humain, en matière de musique, c'est ce qui est le plus important", a déclaré Dave Grohl, alors que le groupe recevait le trophée de la meilleure performance rock pour son titre "Walk".

Plusieurs performances musicales ont rythmé la cérémonie dont celle très chorégraphiée de Chris Brown ou, plus engagée, celle de Bruce Springsteen, qui a donné le coup d'envoi de la soirée avec sa nouvelle chanson "We Take Care Of Our Own", un titre qui fait clairement référence aux difficultés socio-économiques que traverse le pays.

Mais c'est à Jennifer Hudson qu'on doit sans conteste le moment le plus émouvant de la soirée. La jeune chanteuse, dont Whitney Houston fut à la fois une muse et l'une des plus grandes idoles, a donné sur scène une interprétation poignante du tube de la diva disparue "I Will Always Love You".

Vêtue de noir et sobrement accompagnée au piano, Jennifer Hudson a visiblement lutté pour retenir larmes et sanglots. "Whitney, nous t'aimerons toujours", a-t-elle chanté, modifiant la dernière phrase de cette chanson, tirée de la bande originale du film "Bodyguard", un immense succès du début des années 90.

La cérémonie avait débuté par une prière commune, introduite par LL Cool J, également vêtu de noir. "Nous avons eu un décès dans la famille", a-t-il déclaré à l'audience, avant d'inviter à une prière pour "notre soeur déchue".

"Notre Père qui êtes aux cieux, nous te remercions pour avoir partagé notre soeur Whitney avec nous", a déclaré le rappeur, alors que Lady Gaga ou Miranda Lambert se recueillaient en baissant la tête. "Bien qu'elle soit partie trop tô t, nous sommes vraiment bénis d'avoir pu être touchés par son bel esprit".

LL Cool J a ensuite lancé une vidéo d'une précédente cérémonie des Grammy Awards où une Whitney Houston flamboyante interprétait son grand succès "I Will Always Love You".

Sur scène pour interpréter son titre "Runaway Baby", Bruno Mars a également fait référence à l'artiste disparue. "Ce soir nous célébrons la belle demoiselle Whitney Houston", a-t-il souligné. "A Whitney, là-haut au ciel. Nous t'aimons tous! ", a ajouté Stevie Wonder.

Lundi 13 Février 2012 - 10:37





Nouveau commentaire :
Twitter