Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Google supprime une application des talibans pour smartphones


Lundi 4 Avril 2016 modifié le Lundi 4 Avril 2016 - 20:22

Google a retiré une application des talibans pour smartphone de son magasin en ligne, a annoncé lundi le groupe technologique, trois jours après la mise en ligne de cette application destinée à renforcer la présence de ce mouvement islamiste sur internet.




Le "département technologie" des talibans, qui a lancé cette application vendredi en pachto sous le nom de "Alemarah", travaille également sur une version en farsi, avait précisé à l'AFP vendredi Zabihullah Mujahid, porte-parole des talibans, injoignable lundi. Google a confirmé dans un communiqué avoir retiré le programme.

Cette campagne pour s'étendre sur la toile, relevée par le SITE Intelligence Group, spécialisé dans la surveillance des sites islamistes, vient renforcer la présence de ce mouvement qui dispose déjà d'un site internet en cinq langues dont l'anglais.

Les talibans organisent régulièrement des attentats et des attaques contre les forces de sécurité en Afghanistan.

Lorsqu'ils étaient au pouvoir en Afghanistan (1996-2001), les talibans avait banni quasiment tous les produits électroniques et avait installé un régime fondé sur une interprétation rigoriste de la charia (loi islamique). Il avaient interdit toute représentation de l'être humain et ceux qui disposaient de lecteurs vidéo s'exposaient à un lynchage public.

Mais ces dernières années, ils ont nettement développé leur présence sur internet et dans le numérique afin de diffuser leur message et recruter, confrontés à la percée du groupe Etat islamique, rejoint depuis janvier 2015 par une dizaine d'ex-commandants talibans afghans et pakistanais.

"A l'heure du groupe Etat islamique et de sa communication numérique sophistiquée, beaucoup de groupes islamistes plus anciens comme les talibans afghans peuvent se sentir en perte de vitesse", explique à l'AFP Michael Kugelman, expert de l'Afghanistan au sein du Woodrow Wilson International Center for Scholars.

"En se plaçant sur ces nouvelles technologies, les talibans peuvent démontrer à leurs recrues potentielles qu'ils sont autant à la page que leurs concurrents plus récents", ajoute-t-il.
Lundi 4 Avril 2016 - 20:00

Source AFP




Nouveau commentaire :
Twitter