Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Gaza: Paris, Londres, Berlin appellent à un cessez-le feu immédiat (déclaration conjointe)


Samedi 9 Août 2014 modifié le Samedi 9 Août 2014 - 22:14




La France, la Grande-Bretagne et l'Allemagne ont appelé samedi Israël et les Palestiniens à un cessez-le feu immédiat dans la bande de Gaza, dans une déclaration conjointe des ministres des Affaires étrangères des trois pays.

"Nous sommes très inquiets de la reprise des hostilités dans la bande de Gaza. Nous appelons les deux parties à revenir immédiatement à un cessez-le-feu", affirment les trois ministres, Laurent Fabius (France), Philip Hammond (Grande-Bretagne) et Frank-Walter Steinmeier (Allemagne).

"Nous apportons notre plein soutien aux efforts engagés par l'Egypte à cet effet", ajoutent-ils.

Les frappes israéliennes ont fait au moins cinq morts samedi dans la bande de Gaza, où les hostilités se sont poursuivies après l'échec de négociations au Caire.

"Toutes les parties en présence devraient prendre des mesures immédiates pour répondre aux besoins humanitaires, y compris en facilitant l'accès aux populations", poursuivent MM. Fabius, Hammond et Steinmeier.

Les trois chefs de la diplomatie se disent "prêts à apporter (leur) soutien à une trêve durable". "Nous avons d'ores et déjà fait des propositions dans ce sens. Nous allons poursuivre notre travail sur ce point, avec l'ensemble de nos partenaires", soulignent-ils.

Ils rappellent que "la trêve doit prévoir des mesures susceptibles de répondre à la fois aux préoccupations d'Israël en termes de sécurité et aux demandes palestiniennes en ce qui concerne la levée des restrictions sur Gaza".

Le Hamas, venu au Caire avec son allié du Jihad islamique et avec le Fatah, a accusé Israël de refuser d'accéder à des exigences fondamentales, comme la levée du blocus imposé depuis 2006 à la bande de Gaza, et a refusé de prolonger le cessez-le-feu.

"L'objectif final doit être un retour aux négociations sur la base de la solution des deux Etats, qui reste la seule façon de résoudre le conflit et de mettre un terme aux souffrances qu'il cause, une fois pour toutes", concluent les trois ministres européens.

Après trois jours de trêve et de négociations indirectes au Caire, la bande de Gaza est redevenue vendredi une base de lancement de roquettes palestiniennes et la cible de frappes israéliennes, un mois après le début d'hostilités qui ont fait plus de 1.950 morts, en très grande majorité des civils palestiniens.

Samedi 9 Août 2014 - 22:13





Nouveau commentaire :
Twitter