Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Gabon : Ali Bongo promet de réunir 'très rapidement’’ les conditions d’un dialogue politique


Samedi 24 Septembre 2016 modifié le Samedi 24 Septembre 2016 - 17:12

Le président gabonais Ali Bongo Ondimba, réélu pour un second septennat, a fait savoir samedi qu’il entend réunir ‘’très rapidement’’ les conditions d’un dialogue politique ouvert à tous.




Gabon : Ali Bongo promet de réunir 'très rapidement’’ les conditions d’un dialogue politique
Des changements sont attendus et ‘’nous allons les porter ensemble, dans un effort de rassemblement de toutes les énergies et de toutes les composantes de la société gabonaise’’, a-t-il promis dans une déclaration juste après la confirmation de sa réélection par la Cour constitutionnelle.

‘’C’est pourquoi, comme je l’ai déjà annoncé, j’entends réunir très rapidement les conditions d’un dialogue politique ouvert à tous ceux qui le voudront’’, a assuré M. Ali Bongo, au pouvoir depuis 2009.

Ce dialogue, qui abordera tous les aspects de la vie de la Nation, ‘’devra nous permettre d’écrire un nouveau chapitre de notre histoire commune, avec une attention toute particulière pour les jeunes et les femmes, car demain ne se construira pas sans eux’’, a-t-il dit.

A cet effet, le président réélu a lancé un appel à ‘’tous les responsables politiques, y compris les candidats malheureux’’ de la présidentielle du 27 août dernier, à travailler avec lui, ‘’dans le respect de nos différences certes, mais animés de la volonté de situer l’intérêt supérieur de la Nation au-dessus de nos intérêts particuliers et partisans’’.

Par ailleurs, M. Ali Bongo, 57 ans, souligne que sa victoire ne doit pas faire oublier qu’il y a de nombreuses urgences à régler, notant que le score serré de cette victoire signifie qu’il y a de nombreux électeurs, pour des raisons et d’autres, qui n’ont pas choisi son projet.

‘’Il nous faut décrypter, entendre et comprendre leur message’’, affirme-t-il.

La Cour constitutionnelle a validé dans la nuit de vendredi à samedi la réélection du président sortant Ali Bongo Ondimba, rejetant ainsi la requête du candidat opposant Jean Ping qui conteste les résultats provisoires du scrutin présidentiel du 27 août.

Dans son verdict, la Haute juridiction a déclaré M. Ali Bongo vainqueur avec un total de 172.990 voix, soit 50,66 pc des suffrages exprimés, contre 161.287 voix pour M. Jean Ping, soit 47,24 %.


Samedi 24 Septembre 2016 - 15:25





Nouveau commentaire :
Twitter