Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




GCTF: en excluant le Maroc, l'Algérie saborde les efforts de la communauté internationale dans sa lutte contre le terrorisme (Expert US)


Vendredi 7 Février 2014 modifié le Dimanche 9 Février 2014 - 00:45

La décision "malvenue et regrettable" de l'Algérie d'exclure le Maroc d'une réunion du Forum global pour la lutte contre le terrorisme (GCTF), tenue à Alger du 4 au 6 février," saborde les efforts de la communauté internationale visant à barrer la route à ce fléau qui menace les pays membres de cette instance", a déclaré vendredi, Peter Pham, Directeur de l'Africa Center, relevant du think tank US, Atlantic Council.




"Cette décision est regrettable à bien des égards, dans la mesure où le GCTF a pu réaliser un progrès significatif durant ces dernières années sur des questions transcendant les différences politiques", a dit à l'agence MAP Peter Pham, en rappelant les défis auxquels la communauté internationale doit faire face pour barrer la route à l'extrémisme religieux.

Il n'est pas concevable que l'Algérie "puisse ainsi faire obstruction au consensus des autres pays membres de cette instance en plaçant ses différences politiques avec le Maroc, pays membre de plein droit du GCTF, au dessus des considérations sécuritaires régionales et préoccupations de la communauté internationale", a relevé ce spécialiste des questions sécuritaires en Afrique, souvent sollicité pour apporter ses témoignages lors d'auditions au congrès des Etats Unis.

D'ailleurs, a-t-il souligné, le communiqué conjoint publié "promptement" par les Etats Unis et la Turquie, qui assurent la coprésidence du GCTF, constitue un signal fort, dans la mesure où les pays membres de ce Forum ne doivent pas cautionner des décisions unilatérales telle que celle prise par l'Algérie".

En effet, Les Etats Unis et la Turquie avaient "fermement" condamné, dans ce communiqué, la décision du gouvernement algérien d'exclure la délégation marocaine, qui devait participer à une rencontre du GCTF dans la capitale algérienne, en soulignant que cette décision "s'inscrit à rebours de l'esprit de cette instance qui est celui de l'ouverture et de l'inclusion".

Suite à la décision du gouvernement algérien, le Secrétariat du GCTF a retiré son soutien financier et administratif à l'organisation de cette réunion dans la capitale algérienne, rappelle-t-on.
Vendredi 7 Février 2014 - 22:05






1.Posté par Cigare le 07/02/2014 22:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les Algériens nous haïssent et nous jalouse en permanence ceci n'est qu'une preuve parmi d'autres trop nombreuses a mon gout.

2.Posté par Amazigh+Rif+Maures = Marocain le 07/02/2014 22:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les principaux chefs TOUAREGS ( nord du mali et sud algérien ) annoncent,déclarent leurs allégeances au Maroc...

N'oubliez jamais que le Sahara Oriental Marocain est OCCUPE :

Un petit rappel des faits,détour par quelques dates historiques connues par un grand nombre de citoyens marocains et de la région et notamment ceux et celles qui détiennent une bonne culture en histoire des deux pays respectifs...:

Pendant l'occupation française de l'Algérie, la France a annexé de larges portions du territoire marocain notamment en 1900 et 1901. A l'indépendance du Maroc, Mohammed V a refusé l'offre de la France de restituer ces territoires en contrepartie de ne plus héberger les combattants du FLN. Le roi Mohammed V voyait cette proposition comme un « coup de poignard dans le dos » des « frères algériens » et parvint séparément à un accord le 6 juillet 1961 avec le chef du Gouvernement provisoire de la République algérienne, Ferhat Abbas.

A leur indépendance les autorités algériennes ont refusé de discuter du sujet alors même que lors du référendum d'indépendance en Algérie, les habitants de Tindouf indiquaient sur leur bulletin : « Oui à l'indépendance, mais nous sommes marocains ». Ceci entraina les deux pays dans une guerre en 1963.

Je répète :...lors du référendum d'indépendance en Algérie, les habitants de Tindouf indiquaient sur leur bulletin : « Oui à l'indépendance, mais nous sommes marocains ».

3.Posté par shame le 07/02/2014 23:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il n'y a pas d'autre mot: c'est honteux de la part de ces faux-frères algériens.

4.Posté par Lahsenobe le 08/02/2014 00:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L'Algérie est dirigée pas des obscurantistes et des ingrats.
Et le premier qui souffre, c'est le peuple algérien victime de ces corrompus qui les dirigent .
La dictature sanguinaire et corrompue Algérienne sera interdite de tous rassemblements, réunions, conférences, ou autres manifestations internationales.
Le pot de rose est découvert en plein jour!

5.Posté par Lahcen le 08/02/2014 09:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ils ont étés refoulés parce qu'ils travaillaient et espionnaient pour le compte des américains . Le DRS Algerien veille et n'aime pas les traîtres a la nation arabe. Le maroc a toujours travaillé pour les occidentaux et pour israel .Alors c'est logique qu'ils soient expulsés .Dès leur expulsion ils ont étés pleurer aux américains .Ridicule .

6.Posté par Ziani le 08/02/2014 10:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L'Alerie agit comme un gamin dans une cour de récréation. Elle ne fait que ternir son image de plus en plus.

7.Posté par akil le 08/02/2014 15:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
wallah , on vous aiment pas . peuple régime etc.... la preuve ! 85 % des algériens sont contre tout rapprochement avec le Maroc et cela selon un sondage sur 'un journal algérien .vous êtes nos ennemis depuis 1963 a ce jours . comme dit le proverbe algérien ihoudi walla marouki

8.Posté par gallia le 08/02/2014 20:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je suis algerien et fier de l etre vous les marocains tous des pauvres cons non a l ouverture de frontiere vous etes nos enemis 123 viva l agerie

9.Posté par doors le 09/02/2014 16:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
akil : ta réflexion et ta haine est un excéllent baromêtre qui nous rensiegne sur ton intélligence !

10.Posté par bouadam said le 09/02/2014 17:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
les algériens et les marocains sont des frères, à chaque fois que je rencontre un marocain la sympathie entre nous est spontanée et instantanée. Malgré les écrits qui poussent à la haine il y a heureusement toujours des gens dans les deux pays qui différencient entre le bon grain et ivraie. De grâce, du calme et de la sérénité, on ne construit rien avec de l'agitation et des insultes.

11.Posté par bouadam said le 09/02/2014 18:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
cigare, je suis algérien et je ne hais les marocains.

12.Posté par Cigare le 12/02/2014 10:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@bouadam said Vous êtes l' exception qui confirme la règle. et je vous en remercie.

Nouveau commentaire :
Twitter