Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 








GB/Attentat: après une arrestation "importante", une perquisition en cours


Samedi 16 Septembre 2017 modifié le Dimanche 17 Septembre 2017 - 08:09

La police britannique a procédé samedi à l'arrestation "importante" d'un suspect de 18 ans et a lancé une perquisition à une vingtaine de kilomètres de Londres, maintenant un niveau de menace "critique" au lendemain de l'attentat qui a fait 30 blessés dans le métro de la capitale.




GB/Attentat: après une arrestation "importante", une perquisition en cours
La police a investi en début d'après-midi un logement d'un quartier résidentiel de Sunbury-on-Thames, à une vingtaine de kilomètres au sud-ouest de Londres, et était "en train de le perquisitionner", a-t-elle annoncé dans un communiqué. Elle a fait évacuer les habitations alentour, et établi un cordon de sécurité d'un rayon de 100 mètres. "Aucune autre arrestation n'a été menée", a-t-elle souligné.

La police avait auparavant annoncé l'arrestation d'un suspect de 18 ans.

"Nous avons fait une arrestation importante dans notre enquête ce matin", s'est félicité Neil Basu, un responsable de l'antiterrorisme au sein de la police, cité dans un communiqué.

Le suspect a été arrêté vers 07H50 (06H50 GMT) par la police du Kent (sud-est de l'Angleterre) "dans la zone portuaire de Douvres" en lien avec des faits "terroristes", a précisé la police. Le port de Douvres est un point de transit vers l'autre rive de la Manche, notamment les ports français de Calais et belge d'Ostende.

Le suspect était maintenu samedi en garde à vue dans un poste de police local avant son transfert vers Londres "plus tard dans la journée", a indiqué la ministre britannique de l'Intérieur, Amber Rudd, dans un message télévisé diffusé à l'issue d'une réunion d'urgence du gouvernement.

Elle a souligné qu'il était "beaucoup trop tôt" pour dire si le suspect était connu des forces de l'ordre, comme l'avait affirmé la veille Donald Trump sur Twitter. Les propos du président américain avaient déjà fâché la Première ministre britannique Theresa May, qui lui avait répliqué en demandant de ne pas "spéculer sur une enquête en cours".

L'attentat - le cinquième en six mois au Royaume-Uni - est survenu vendredi dans une rame en pleine heure de pointe, vers 08h20 (07h20 GMT), dans la station de Parsons Green, située dans un quartier aisé du sud-ouest de Londres.

Theresa May a annoncé, dans un message télévisé vendredi, que des militaires seraient déployés sur des sites clés non accessibles au public pour permettre un renforcement de la présence de policiers dans les endroits publics, notamment les transports.

Selon un nouveau bilan publié par les services de santé samedi matin, 30 blessés, aucun n'étant grièvement atteint, ont été traités à l'hôpital, pour des brûlures notamment. Seuls trois d'entre eux étaient encore hospitalisés samedi.

Avec AFP
Samedi 16 Septembre 2017 - 18:23





Nouveau commentaire :
Twitter