Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Fusillade dans un Thalys : le suspect nie être un terroriste mais "simple braqueur"


Samedi 22 Août 2015 modifié le Samedi 22 Août 2015 - 17:49

D'après ses premières déclarations, rapportées par BFM TV, l'auteur présumé de l'attaque dans le Thalys Amsterdam-Paris nie être un terroriste et prétend être "un simple braqueur". Il a dit avoir "voulu rançonner les passagers sous la menace de ses armes". Il aurait "trouvé les armes dans un parc", à Bruxelles, dans un sac.




L'auteur présumé des faits était en possession d'un fusil d'assaut kalachnikov, d'un pistolet automatique, de neuf chargeurs et d'un cutter, selon une source policière. Transféré à la Sous-direction anti-terroriste ce samedi matin en région parisienne, l'homme, placé en garde à vue, peut être interrogé jusqu'à mardi.

D'après Slimane Hamzi, du syndicat de police Alliance, l'homme est âgé de 26 ans et a déclaré aux policiers qu'il était d'origine marocaine. Mais le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a appelé vendredi soir à Arras (Pas-de-Calais) "à la plus grande prudence quant à l'identité, quant au profil de l'individu qui a été maîtrisé".

Le quotidien espagnol El País avance le nom de Ayoub El Kahzzani. Son état-civil doit encore être vérifié et si son identité est confirmée, cet homme faisait l'objet d'une fiche "S", visant les personnes ayant notamment des liens avec le terrorisme mais qui ne sont pas forcément surveillées. Des centaines de personnes font l'objet de ce type de fiche.

Le quotidien espagnol révèle en effet que le supect avait résidé en Espagne et avait déjà été signalé par les autorités espagnoles aux services français. "Des sources de l'unité antiterroriste espagnole ont indiqué que ce jeune, qui apparaissait dans les registres comme radical, "a résidé" en Espagne pendant un an, jusqu'en 2014, au moment où il a décidé de déménager en France, écrit le quotidien espagnol. "Ces mêmes sources ont précisé que l'auteur de l'attaque a ensuite voyagé en Syrie, avant de retourner peu après vers l'Hexagone", ajoute le journal.

Samedi 22 Août 2015 - 11:01





Nouveau commentaire :
Twitter