Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




François Hollande souligne le "caractère exceptionnel" des relations entre la France et le Maroc


Jeudi 24 Mai 2012 modifié le Jeudi 24 Mai 2012 - 21:40




François Hollande souligne le "caractère exceptionnel" des relations entre la France et le Maroc
Le président français, François Hollande, a réaffirmé jeudi son "attachement à l’amitié entre la France et le Maroc" et souligné son "caractère exceptionnel grâce aux nombreux liens entre nos deux pays et nos deux sociétés et la volonté commune de construire un espace euro-méditerranéen".

François Hollande s'est entretenu cet après-midi, au Palais de l’Elysée, avec le roi Mohammed VI, à l’occasion d’une visite privée qu’il effectue en France.

"Le chef de l’Etat a salué le processus de réforme démocratique, économique et sociale en cours dans le royaume à l’initiative de Sa Majesté le Roi Mohammed VI. La France se tient au côté du Maroc dans la voie qu’il a choisie de modernisation économique et d’approfondissement de l’Etat de droit", souligne un communique de la présidence française.

.
Jeudi 24 Mai 2012 - 21:25






1.Posté par lanjeri le 25/05/2012 13:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La nouvelle Constitution consacre la société civile comme acteur de la démocratie. Dans l’ancienne Constitution, la société civile n’existait pas. La citoyenneté comme acteur de la cité est reconnue constitutionnellement. Aussi, l’émergence de la société civile comme concept collectif de la gestion des affaires publiques est en phase de concrétisation. De fait, la société civile est devenue un acteur incontournable dans la nouvelle Constitution. El là ce n’est pas une interprétation personnelle que j’avance mais c’est écrit noir sur blanc. La notion de participation est citée à dix reprises dans la nouvelle Constitution et encourage la société civile à interpeller les gouvernants pour la mise en œuvre des politiques publiques. En parallèle, des mécanismes nouveaux permettent à cette société civile de s’exprimer constitutionnellement à propos de la communauté à côté de la société politique et syndicale. Aussi, elle est intégrée dans le jeu global de la société et participe à la mise en œuvre des politiques en matière de développement tout en assumant sa responsabilité dans la mise en œuvre d’un projet de société. C’est une révolution en profondeur au niveau de la conceptualisation et de la mise en œuvre des mécanismes d’application. En somme, c’est une révolution conçue collectivement à travers des pratiques responsables et des modalités opérationnelles proposées par les différents acteurs associatifs.

Le 15-03-2012 à 10:31
Par : Ali Kharroubi
DNCR à Oujda

Nouveau commentaire :
Twitter