Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




François Hollande rend hommage aux soldats musulmans morts pour la France


Mardi 18 Février 2014 modifié le Mercredi 19 Février 2014 - 07:33

Lors d'un discours prononcé à la Grande mosquée de Paris à l'occasion de la cérémonie d'inauguration du mémorial du soldat musulman, le chef de l'Etat français a rendu un vibrant hommage aux soldats marocains ayant pris part aux combats pour la libération de la France du joug du nazisme et du fascisme.




"J'ai eu l'occasion de rendre hommage à Batilla aux goumiers marocains qui jouaient un rôle majeur dans la libération de la Corse en 1943", a-t-il rappelé.

M. Hollande a également indiqué que cette cérémonie est un hommage aux soldats musulmans morts pour la France dont des Marocains.

"Les soldats qu'on évoque aujourd'hui c'étaient les tirailleurs, les goumiers, les spahis et les zouaves", a-t-il dit, soulignant que "ces hommes se sont illustrés par leur bravoure, et ont forcé l'admiration de leurs chefs".

Pour M. Hollande, cet hommage "est un moment émouvant pour saluer la mémoire des musulmans qui sont venus combattre lors de la première guerre mondiale, puis ensuite lors de la seconde pour libérer notre pays".

"Cette année, la France va célébrer deux événements majeurs le début de la Grande Guerre et le commencement de la libération de notre pays avec le 70-ème anniversaire du débarquement", a-t-il rappelé, faisant remarquer que durant "ces deux moments cruciaux et historiques des hommes sont venus du monde entier pour nous sauver et une grande part de ceux qui ont venu d'Afrique étaient des musulmans".

Il s'agit d'un hommage dans un lieu chargé de symboles, la Grande mosquée de Paris, qui fut construite au lendemain de la première guerre mondiale avec une attention particulière qui était la reconnaissance de la nation française à l'endroit des soldats musulmans, a souligné M. Hollande.

Cette mosquée "inscrite dans le paysage parisien est un lieu de culte mais aussi un lieu de culture, d'échange où toutes les religions se retrouvent, où toutes les générations peuvent partager des moments de recueillement mais aussi de fidélité à la nation et à la république", a-t-il fait valoir.

Plus de 70.000 soldats musulmans avaient participé à la libération de la France, a-t-il rappelé, notant qu'à la fin de la Grande Guerre, les unités des maghrébins furent parmi les plus décorées de l'armée française.

Avec l'inauguration de ce mémorial, "les soldats musulmans tombés pour notre pays pourront être connus de tous et surtout de leurs propres enfants et petits-enfants qui retrouveront leur parcours, leur combat et leur gloire", a indiqué M. Hollande.
Mardi 18 Février 2014 - 16:32





Nouveau commentaire :
Twitter