Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





François Fillon ne veut pas de la mairie de Paris


Mercredi 15 Août 2012 modifié le Jeudi 16 Août 2012 - 01:19

Selon le Canard Enchaîné, l'ex Premier-ministre ne veut pas hypothéquer ses chances pour la présidentielle en se présentant à la mairie de Paris.




François Fillon
François Fillon
"Avec les cons qu'il y a à la Ville et à l'UMP, c'est ingagnable !" Une petite phrase signée François Fillon, à ses proches, révélée dans les colonnes du Canard Enchaîné de ce mercredi. Alors qu'il y a quelques mois, on soupçonnait encore l'ex Premier ministre, candidat déclaré à la présidence de l'UMP et fraichement élu député de Paris, de convoiter le siège de Bertrand Delanoë, François Fillon est on ne peut plus clair.

Le Canard enchaîné avait déjà dévoilé l'intention de François Fillon de ne pas se présenter en 2014. "Même si, à Paris, je reçois un très bon accueil, [...] je préfère anticiper la future loi sur le cumul des mandat", avait expliqué le nouveau député de Paris à des journalistes lors d'un déjeuner. Un échec aux élections municipales pourrait en effet hypothéquer ses chances de victoire lors des primaires ouvertes de 2016, qui devraient désigner le candidat de l'UMP pour la présidentielle de 2017.

Dans la capitale, la guerre entre François Fillon et Jean-François Copé divise les élus de la droite. Les patrons de l'UMP, Jean-François Lamour et Philippe Goujon, se sont tous les deux prononcés en faveur de l'ex Premier ministre. Mais à l'inverse, plusieurs élus parisiens se sont ouvertement prononcés pour Jean-François Copé. Rachida Dati, maire du VIIe ou Claude Goasguen, maire du XVIe, ont même publié une tribune en juillet dernier pour apporter leur soutien au secrétaire général du parti.

Immobilisé à la suite d'une chute à scooter, François Fillon, qui a déclaré sa candidature à la présidence de l'UMP au début de l'été, n'est pas pour autant absent de l'actualité politique estivale. La semaine dernière, il a publié une tribune dans le Figaro appelant François Hollande à l'action en Syrie. Il prévoit également de faire sa rentrée le 26 août en accueillant les militants. Jean-François Copé devrait lui officialiser sa candidature fin août.

A gauche, c'est très probablement Anne Hidalgo qui devrait se porter candidate à la succession de Bertrand Delanoë. Mais Cécile Duflot n'a pas encore renoncé à une éventuelle candidature
Mercredi 15 Août 2012 - 23:50

Avec Metro France




Nouveau commentaire :
Twitter