Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





France: les soldes d'été démarrent après une saison morose


Mercredi 22 Juin 2016 modifié le Jeudi 23 Juin 2016 - 00:40

Les soldes d'été ont officiellement débuté mercredi matin pour six semaines, même si les -30% ou -40% s'affichent depuis déjà plusieurs jours en boutique, les commerçants espérant qu'un peu de soleil permette de doper la fréquentation après une saison morose.




France: les soldes d'été démarrent après une saison morose
"Entre l'ombre des attentats qui continue à planer et la météo hivernale du printemps qui a coupé toute envie de s'acheter des bains de soleil et des robes légères, les consommateurs ont jusqu'ici très peu acheté de pièces estivales. D'où peut-être une envie de rattrapage", espérait il y a quelques jours Daniel Wertel, président de la FFPAPF, la fédération du prêt-à-porter féminin.

Cette tendance semblait se vérifier à Paris où, très tôt dans la matinée, plusieurs centaines de clients se pressaient déjà devant les portes des grands magasins du boulevard Haussmann. Parmi eux, beaucoup de touristes asiatiques, qui ont pourtant fait défaut une bonne partie de la saison, encore effrayés par les attentats de novembre.

A quelques rues de là, dans le quartier de la gare Saint-Lazare, les boutiques de chaussures, qui affichent sur leurs vitrines des réductions de -50 à -60%, font déjà le plein. C'est aussi le cas dans la galerie marchande de la gare, où les magasins ont ouvert spécialement à 07H00.

Aurélie Mazères, responsable de la boutique Petit Bateau, affiche un large sourire. "Ca démarre bien, le soleil est avec nous, donc cela augure de bons soldes. On attend environ 2.000 personnes aujourd'hui", déclare-t-elle au ministre de l'Economie, Emmanuel Macron, venu rencontrer commerçants et clients pour ce premier jour.

Un peu plus loin, Marie Schott, directrice de la marque de lingerie Etam, est plus réservée. "Je suis partagée quant à l'éventuel succès des soldes. Il y a du monde, c'est vrai, mais il y a aussi beaucoup de ventes privées ces dernières semaines", où s'est faite une partie des achats autrefois réservés aux soldes. "Il faudra voir, et batailler jusqu'au bout pour attirer les clientes", estime-t-elle.

- 'Attentes fortes' des commerçants -

Pour M. Macron, "les soldes restent malgré tout un moment important du commerce en France".

"Les attentes des commerçants sont fortes" après une saison difficile, marquée par une météo capricieuse et des mouvements sociaux qui ont pesé sur la fréquentation des magasins, explique-t-il devant la presse.

Claude Boulle, directeur général de l'Union du grand commerce de centre-ville (UCV), "pense également que les gens ont envie de se faire plaisir".

"On vient d'avoir un trimestre assez négatif" pour le commerce, avec des chiffres d'affaires en chute "de l'ordre de -20 à -30%" pour certains détaillants. "A un moment, on est tellement bas que ça ne peut que s'améliorer", déclare-t-il, même si le fait de vendre à perte "ne contribuera guère à redorer les marges" des commerçants.

Du côté des consommateurs, les avis sont partagés. Certains comme Marthe, présente avant même l'ouverture des Galeries Lafayette, expliquent que le premier jour des soldes reste pour eux "un rituel incontournable".

Mais d'autres, comme Stéphanie et Nadjia, deux amies venues faire un tour rapide des boutiques avant d'aller travailler, avouent "ne pas trop avoir le coeur à faire des folies", contraintes par un pouvoir d'achat en berne.

Cette année, 77,4% des Français ont l'intention de participer à l'évènement, soit une érosion de 1,4 point par rapport à l'an dernier, selon un sondage Toluna. (AFP)
Mercredi 22 Juin 2016 - 12:19





Nouveau commentaire :
Twitter