Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




France: les mosquées et les imams d'Avignon dénoncent un article diffamatoire à l'égard de personnalités et institutions musulmanes


Samedi 9 Avril 2016 modifié le Samedi 9 Avril 2016 - 21:50




France: les mosquées et les imams d'Avignon dénoncent un article diffamatoire à l'égard de personnalités et institutions musulmanes
Les mosquées et les imams d'Avignon (sud) ont dénoncé un article diffamatoire à l'égard de nombreuses personnalités et institutions musulmanes, publié jeudi dernier par l'hebdomadaire français "Paris Match", sous le titre "Avignon, la Reine Jeanne, n'est pas la cité des Papes, mais la République des salafistes".

L'auteur de l'article, Djaffer Ait Aoudia, "présenté comme envoyé spécial du magazine Paris Match à Avignon, s'est livré à une campagne diffamatoire et indigne à l'égard de nombreuses personnalités et institutions musulmanes d' Avignon. Il s 'y est également permis de dresser un réquisitoire aussi injuste que ridicule à l'égard des pouvoirs publics", indique un communiqué parvenu samedi à la MAP.

Les signataires du communiqué soulignent que la description "surréaliste", qui est faite de la ville d'Avignon, de ses quartiers, de ses élus et des représentants de l'Etat, ainsi que de ses citoyens de confession musulmane, "relève de la diffamation".

Ils soulignent également que la mise en cause, par l'auteur de l'article, de l'action des pouvoirs publics, avec à leur tête, le ministre de l'intérieur Bernard Cazeneuve, le préfet de Vaucluse et la maire d'Avignon, montre "son véritable dessein, celui de jeter l'opprobre sur les responsables en charge de la sécurité de notre pays, facteur déterminant de sa cohésion".

Les signataires du communiqué, qui ont décidé intenter un procès en diffamation, déplorent profondément que Paris Match "ait pu placer sa confiance dans un individu, qui de par son comportement passé et présent, n'en est pas digne" et espèrent que le magazine prendra en compte leur demande de droit de réponse.

Ils appellent en outre tous les citoyens d'Avignon à rester unis et solidaires face à ce type de "manoeuvres méprisables" et à demeurer constamment mobilisés contre l'extrémisme sous toutes ses formes.
Samedi 9 Avril 2016 - 19:41





Nouveau commentaire :
Twitter