Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





France: les buralistes se mobilisent à nouveau contre le paquet de cigarettes neutre


Mardi 8 Septembre 2015 modifié le Mardi 8 Septembre 2015 - 15:00

Une nouvelle journée d'action est prévue ce mardi. Manifestations et fermetures de débits de tabac sont à prévoir.




Ce mardi, les buralistes sont à nouveau mobilisés. Une journée d'action nationale est prévue: manifestations, sittings, fermetures de débits de tabac sont au attendues dans quelque 80 villes. Dans leur collimateur, le paquet neutre et la volonté de certains députés d'augmenter fortement le prix des cigarettes, jusqu'à 10 euros le paquet - une mesure à laquelle la ministre de la Santé a déjà opposé une fin de non-recevoir fin juillet.

Le paquet neutre, lui, sera bien obligatoire à partir de mai 2016. Prévu dans le vaste plan anti-tabac mis au point par Marisol Touraine, il doit permettre de réduire l'attractivité de la cigarette, notamment auprès des jeunes. Une mesure que le gouvernement est prêt à faire passer à n'importe quel prix, une analyse évaluant son coût pour la Sécurité sociale à deux milliards d'euros.

Mobilisés depuis de longs mois aux côtés des fabricants de tabac, les buralistes ont multiplié les actions coup-de-poing: des carottes déversées devant le Parti socialiste, radars neutralisés, appel à la solidarité des fumeurs... Fin juillet, ils avaient eu gain de cause au Sénat, qui avait supprimé le paquet neutre de la future loi Santé. Une victoire vaine pourtant, l'Assemblée devant vraisemblablement remettre le projet à l'ordre du jour en deuxième lecture.

Les buralistes dénoncent le risque d'une augmentation du trafic en cas d'adoption du paquet neutre. «Le paquet neutre va avoir un impact immédiat sur nos commerces, s'alarmait en juillet Pascal Montredon, président de la Confédération des buralistes. La contrefaçon va s'en donner à coeur joie car les paquets seront plus facile à copier, affirme-t-il. On ne demande pas que rien ne soit fait, mais il faut que tous les pays européens adoptent en même temps la mesure».
Mardi 8 Septembre 2015 - 08:26

Avec Le Figaro




Nouveau commentaire :
Twitter