Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





France: le CFCM planche sur le calendrier lunaire pour mettre fin à la discorde


Jeudi 9 Mai 2013 modifié le Jeudi 9 Mai 2013 - 12:33

Le Conseil Français du Culte Musulman (CFCM), réuni jeudi près de Paris, va plancher une journée durant, avec l'aide de ses fédérations et des spécialistes des données astronomiques, sur la finalisation de la mise en place d’un calendrier lunaire basé sur le calcul et conforme aux principes et aux finalités du droit musulman.




France:  le CFCM planche sur le calendrier lunaire pour mettre fin à la discorde
Dans son discours d'ouverture, le président du CFCM, Mohamed Moussaoui, a estimé que le calendrier doit être simple dans sa construction, dans son utilisation et à la portée des communautés musulmanes. "Il doit servir à unir et à rassembler les musulmans et non à les diviser", a-t-il précisé.

Selon M. Moussaoui, la méthode utilisée en France actuellement, alliant la concertation entre les composantes du Conseil Français du Culte Musulman (CFCM) et l’analyse des données astronomiques et les annonces effectuées par les différentes autorités du monde musulman, a montré ses limites sur le plan pratique.

Pour le président du CFCM, es difficultés posées par le caractère aléatoire des décisions de certains pays musulmans amènent le CFCM à faire des arbitrages difficiles et pose aujourd’hui des problèmes aux musulmans de France. En effet, l’administration française demande au CFCM de lui transmettre les dates des fêtes musulmanes (Al fitr, Al Adha, et le Mawlid) afin qu’elles soient prises en compte pour la délivrance des autorisations d’absence. Une circulaire est publiée au début de chaque année. Les établissements de l’enseignement s’y réfèrent également pour en tenir compte dans la programmation des examens et des évaluations.

Le calendrier lunaire basé sur l'observation mensuelle, contrairement au calendrier lunaire basé sur le calcul, ne répond pas aux exigences d'une organisation pratique et pose de véritables problèmes dans la vie de la communauté musulmane en France ou en Europe, a poursuivi le président Moussaoui.

Dès juin 2008, un groupe de réflexion s’est constitué au sein du Conseil Français du Culte Musulman pour étudier la possibilité de mise en place d’un calendrier lunaire basé sur le calcul. Le Conseil d’Administration du CFCM réuni à Paris, le 24 juin 2011, prenant acte des différentes positions exprimées par les composantes du CFCM, a adopté le principe du calcul et a chargé son Bureau Exécutif de mener les discussions entre les composantes du CFCM pour en définir la règle et la mettre en œuvre.

Des tests réalisés sur une durée de 60 mois montrent que la quasi-totalité des règles de calcul énumérées plus haut donnent lieu à des calendriers quasiment identiques. Aussi, le critère essentiel qui doit guider le choix des musulmans de France, c’est la capacité du calendrier à unir les musulmans de France et les musulmans d’Europe.

Jeudi 9 Mai 2013 - 12:10

Par Hasna Daoudi





1.Posté par Francois1515 le 09/05/2013 14:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est sans doute un plus pour les musulmans. mais ce qui serait le must pour les vrais musulmans, c'est que le CFCM lance ou relance une fatwa très officielle, très forte contre les terroristes qui osent se réclamer de l'ISLAM en le bafouant tous les jours et en entrainant des faibles vers des voies sans issue.
AQMI, AL QUAÏDA, ce n'est pas l'ISLAM du prophète ! Ce ne sont que des officines de terroristes qui se cachent derrière de prétendus concepts religieux pour assouvir leur soif de pouvoir et d'argent. Il faut le dire, il faut le répéter encore et encore. Malheureusement, la voix du CFCM est bien faible et à peine audible ! Dans ce quasi silence, ne reste plus qu'à craindre de prochaines victimes des terroristes ! !

Nouveau commentaire :
Twitter