Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 








France : la fracturation, "seule technique" pour le gaz de schiste


Mercredi 27 Novembre 2013 modifié le Jeudi 28 Novembre 2013 - 08:30




La fracturation hydraulique est actuellement le meilleur moyen au monde pour extraire le gaz et le pétrole de schiste, ont déclaré mercredi des parlementaires qui ont travaillé sur les techniques alternatives à ce procédé interdit en France.

Mais les élus estiment dans un rapport que cette technique, accusée de dégrader l'environnement, s'est considérablement améliorée et que les critiques ne sont pas justifiées. "La fracturation hydraulique est la technique mondialement utilisée, les autres techniques sont marginales, même aux Etats-Unis", a déclaré le député socialiste Christian Bataille, citant notamment la fracturation au propane ou à l'azote.

Selon eux, 90 à 95% des explorations et exploitations d'hydrocarbures non conventionnels dans le monde, incluant le gaz et le pétrole de schiste, sont réalisées par la fracturation hydraulique, qui consiste à fracturer la roche avec une eau à haute pression mélangée à des additifs chimiques.

La consommation d'eau et d'additifs a été "fortement limitée" et ses risques sont variables selon les régions, dit le rapport de l'Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques (Opecst).

L'interdiction de la fracturation hydraulique par la loi du13 juillet 2011 a récemment été validée par le Conseil constitutionnel, confortant les défenseurs de l'environnement face au lobby pétrolier et fermant la porte à un débat politique récurrent.

En France, les importations d'hydrocarbures représentent une part écrasante du déficit de la balance commerciale, une facture de 69 milliards d'euros environ en 2012.

Au-delà de la technique utilisée et de ses impacts sur le sous-sol, les opposants aux gaz de schiste défendent la réduction de la consommation d'énergie fossile. Pour contrer cette attaque, les élus proposent de dédier les revenus fiscaux des hydrocarbures non conventionnels au financement des énergies renouvelables.

Mercredi 27 Novembre 2013 - 15:53





Nouveau commentaire :
Twitter