Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





France: l'extrême droite en ordre dispersé pour son traditionnel hommage à Jeanne d'Arc


Dimanche 1 Mai 2016 modifié le Dimanche 1 Mai 2016 - 15:09




La patronne de l'extrême droite française, Marine Le Pen, et son père Jean-Marie, l'ancien chef du Front National, ont pour la première fois cette année rendu de façon séparée leur traditionnel hommage à Jeanne d'Arc dimanche à Paris, mettant en lumière une nouvelle fois les divisions au sein du FN.

Entourée des parlementaires et membres du bureau politique de son parti, Mme Le Pen s'est recueillie vers 11H30 (09H30 GMT) devant une statue de Jeanne d'Arc place Saint-Augustin, après y avoir déposé une gerbe de fleurs sous l'oeil de quelques badauds et militants, a constaté l'AFP.

Plusieurs cadres du parti frontiste, tous proches de Jean-Marie Le Pen, ancien président d'honneur du FN aujourd'hui exclu, étaient absents lors de ce rassemblement "officiel", qui devait être suivi d'un "banquet populaire et patriote" de 2.000 convives en périphérie nord de la capitale.

Plus tôt dans la matinée, le fondateur du FN a organisé son propre rassemblement devant une autre statue de Jeanne d'Arc, la pucelle qui délivra la ville de l'étau du siège anglais en 1429, place des Pyramides à Paris. Devant près de 400 fidèles et une poignée de militants de l'extrême droite radicale, M. Le Pen a appelé une nouvelle fois sa fille à l'unité, "condition sine qua non du succès" à la présidentielle de 2017 selon lui.

"Aucun signe n'a été émis dans le sens de la conciliation" de la part de Marine Le Pen, a-t-il regretté, pronostiquant que la présidente du FN puisse dès lors être "battue au 2e tour et peut être même au 1er" l'an prochain.

Marine Le Pen, qui a succédé en 2011 à son père à la tête du FN, a multiplié les succès électoraux et son parti a engrangé près de 28% des voix - un record - aux élections régionales de décembre. Quasiment tous les sondages la placent en tête des intentions de vote au premier tour de la présidentielle de 2017.

Vers 12H00 (10H00 GMT) dimanche, une demi-douzaine de militantes féministes Femen, seins nus et mini-jupes dorées, ont par ailleurs fait une brève apparition devant le centre de congrès où allait se tenir le banquet du FN.

Aux cris de "Vive la fin du FN", les jeunes femmes ont ouvert le champagne, avant d'être plaquées au sol par des membres du service d'ordre du parti et embarquées par des policiers, a constaté une journaliste de l'AFP.

L'année dernière, trois Femen avaient perturbé le défilé du FN, se montrant seins nus et lançant le salut nazi au balcon d'un hotel.

Cette précédente fête de Jeanne d'Arc avait été marquée par d'autres incidents, et notamment l'irruption sur scène de Jean-Marie Le Pen, alors en pleine crise politico-familiale avec sa fille. L'incident avait précipité l'exclusion de M. Le Pen de ce parti en août.

Dimanche 1 Mai 2016 - 15:08

Source AFP




Nouveau commentaire :
Twitter