Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





France: interrogations sur le statut de l'actrice Julie Gayet, "véhiculée par deux fonctionnaires de l'Etat"


Vendredi 13 Février 2015 modifié le Vendredi 13 Février 2015 - 22:20

La comédienne Julie Gayet est-elle "la compagne officielle du président" français François Hollande? Le parti de droite UMP (opposition) a posé la question vendredi, après la publication de photos de l'actrice "véhiculée par deux fonctionnaires de l'Etat", dans le magazine Closer.




France: interrogations sur le statut de l'actrice Julie Gayet, "véhiculée par deux fonctionnaires de l'Etat"
Selon ce magazine, qui avait révélé il y un an une liaison entre François Hollande et Julie Gayet, la comédienne a été conduite le 5 février en voiture à Rennes (ouest) par deux fonctionnaires, dont un officier de sécurité vu auparavant au côté du président socialiste.

Julie Gayet, 42 ans, a fait ce jour-là un aller-retour dans cette ville pour assister au tournage d'un film qu'elle produit, ajoute le magazine qui a précisé à l'AFP avoir eu confirmation que le véhicule dans lequel l'actrice a été conduite est "propriété de l'Etat".

Interrogé par l'AFP sur cette publication, l'entourage du chef de l'Etat, 60 ans, a répondu: "Aucun commentaire".

Ces mesures de protection ont suscité des critiques, notamment du parti UMP de l'ancien président Nicolas Sarkozy (2007-2012).

"Soit Mme Gayet est la compagne officielle du président de la République et dans ce cas-là, il le dit et que l'Etat assure sa protection ne serait que normal", a réagi le porte-parole de l'UMP, Sébastien Huyghe, sur la chaîne BFMTV.



"Mais si ça n'est pas le cas, il n'y a pas de raison d'utiliser des deniers publics pour accompagner, transporter, protéger Mme Gayet", a-t-il souligné.

En novembre, le magazine Voici avait publié trois photos volées du président et de l'actrice prises sur la terrasse des appartements présidentiels, ce qui avait entraîné la mutation de cinq membres du personnel du Palais de l'Elysée.

Questionné sur la chaîne iTélé, le ministre des Finances Michel Sapin, un proche de François Hollande, a quant à lui évoqué l'éventualité de "menaces" pouvant justifier ces mesures de sécurité.

"Dès lors qu'on est dans le public, que tel ou tel commentaire est fait sur votre situation personnelle", a-t-il argumenté, "il peut y avoir des menaces". L'actrice et productrice est donc menacée ? "Je n'en sais rien", a répondu le ministre.

En janvier 2014, la publication de photos volées par Closer, montrant le président, casqué sur un scooter, se rendant au domicile de l'actrice alors que François Hollande était encore en couple avec la journaliste Valérie Trierweiler, avait suscité une tempête médiatique en France et à l'étranger. Le couple officiel s'était séparé peu après.
Vendredi 13 Février 2015 - 13:13

Source AFP




Nouveau commentaire :
Twitter