Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




France: deux ans de prison requis contre le recteur de la mosquée de Nanterre


Dimanche 21 Septembre 2014 modifié le Dimanche 21 Septembre 2014 - 23:50

Deux ans de prison, dont dix-huit mois avec sursis, ont été requis vendredi à l’encontre de Mohamed Boudjedi, le recteur de la mosquée de Nanterre, soupçonné d’avoir détourné des centaines de milliers d’euros destinés à la construction d’un nouveau lieu de culte.




Huit autres personnes sont poursuivies : trois responsables de Novolis, la société chargée des travaux, certains de leurs proches et le président de la coordination islamique des Hauts-de Seine, maître d’oeuvre du chantier. Le parquet a requis des peines de quatre mois avec sursis à trois ans de réclusion à leur encontre.

Les prévenus sont accusés d’avoir détourné une partie de l’argent versé par les fidèles et par l’établissement public d’aménagement de la Défense Seine Arche (Epadesa) à l’Association islamique des religieux de Nanterre. Mohamed Boudjedi, président de l’association, a détourné au total 530 000 euros, selon le ministère public.

L’Epadesa, qui s’était engagé à débourser un million d’euros pour financer le chantier, avait versé une première tranche de 250 000 euros. Les fidèles avaient quant à eux donné 280 000 euros. Une partie de ces sommes s’était envolée sur un compte offshore à Chypre. Novolis avait été quelques mois plus tard placée en liquidation judiciaire.

CONDAMNÉ EN 2012
Le recteur «a abusé de la confiance des fidèles, un abus d’autant plus critiquable que ce nouveau lieu de culte était très attendu» par la communauté musulmane, a relevé le parquet.

«C’est en toute bonne foi que mon client a agi. Il était animé par le seul souci que cette mosquée se termine», a assuré son avocate, Me Leila Houmel.

Mohamed Boudjedi a déjà été condamné en 2012 à 18 mois de prison dont six ferme pour abus de confiance après avoir détourné plus de 20 000 euros de dons de fidèles.

L’Epadesa, unique partie civile dans ce dossier, a demandé 50 000 euros de dommages et intérêts.

Dimanche 21 Septembre 2014 - 23:49

AFP




Nouveau commentaire :
Twitter