Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




France: ces jupes longues qui font tourner les têtes




On savait que le débat sur les insignes religieux portant atteinte au principe de la laïcité dans les services publics s’est focalisé sur le niqab (voilé intégral), perçu à la fois comme une soumission inacceptable et un outil de prosélytisme agressif. Quant au simple voile, celui qui cache entièrement la chevelure, il a été rendu aussi célèbre que symbolique par le grand combat de certains contre le voile à l'école. Aujourd'hui, le cercle de ces signes vient d'être dangereusement élargi. L'histoire "des jupes longues", considérées par certains comme un signe religieux ostentatoire, enflamme les réseaux sociaux et illustre une certaine dérive.

Par Mustapha Tossa




L'exclusion d'une collégienne de troisième de son établissement de Charleville-Mézières pour s'y être présentée avec une jupe jugée trop longue a relancé la polémique. Le hashtag du collectif "Je porte ma jupe comme je veux", dont le succès fait fureur sur les réseaux sociaux, résume l'ensemble de la problématique: " il y a une dérive très clairement autour de l’application de la loi de mars 2004 avec des directeurs d’établissement qui, sous prétexte qu’elles portent une jupe trop longue où qu’elles aient une tenue qui déplaît, privent certaines jeunes filles d’éducation. C’est tout à fait scandaleux et ça ne reflète pas du tout les valeurs d’égalité et de liberté qui sont censées être celles de la France".

Cette intrusion "des jupes longues" dans le débat sur la laïcité intervient dans un contexte explosif. L'Islamophobie rampante s'affiche désormais en politique et devient même une marque de fabrique de certains hommes et femmes politiques. Profitant d'une sanglante actualité internationale, la parole islamophobe se libère en France augmentant singulièrement la pression sur les musulmans de France et leur manière de pratiquer leur religion. Le vestimentaire devient un enjeu de débat et une manière d'exprimer fantasmes et rejets. La mode est à la dénonciation de "l'islamo-fascisme". Une manière de conjurer à la fois la menace terroriste internationale et de cibler ses possibles relais domestiques.

Ce débat sur "Les jupes longues et noires" qui seraient de nature à menacer le principe de laïcité intervient alors que le Premier ministre Manuel Valls vient de lancer son ambitieux plan de lutte contre les discriminations. Pour le gouvernement, sous la pression d'une forte séquence électorale, il s'agit de parvenir à un dosage subtil entre le principe des libertés individuels et sa stratégie de lutter contre toutes les sources et les manifestations qui poussent les jeunes vers cette dangereuse radicalisation, jusqu'à devenir réceptifs aux sirènes des multiples théâtres djihadistes.


Jeudi 30 Avril 2015 - 17:10



Jeudi 30 Avril 2015 modifié le Jeudi 30 Avril 2015 - 19:19

Nouveau commentaire :
Twitter

France | Maghreb | Atlas Eco | Société | Sport | Culture & Médias | International | Religion | Environnement | Opinion | Décryptages | Informations légales | Sience & Santé | Lu dans la presse | Fil direct | Les indiscrets | Atlas des livres | Opinions | Entretiens