Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




France: Pamela Anderson provoque polémique et cohue à l'Assemblée nationale


Mercredi 20 Janvier 2016 modifié le Mercredi 20 Janvier 2016 - 16:23




Une députée française a suscité surprises et critiques mardi en invitant l'actrice Pamela Anderson à l'Assemblée nationale, pour soutenir un projet de loi contre le gavage des canards et des oies.

La présence de l'ancienne vedette d'"Alerte à Malibu" a provoqué une cohue rare à l'Assemblée où les huissiers ont dû faire appel aux gendarmes pour maîtriser photographes et cameramen à l'entrée de la petite salle où se tenait une conférence de presse.

"Je demande aux députés français d'abolir le gavage (...) Le foie gras n'est pas un produit sain et n'a pas sa place dans une société civilisée (...) Ces canards n'ont jamais eu un jour heureux", a déclaré en anglais l'Américano-Canadienne de 48 ans.

Si elle reste associée à l'image de blonde plantureuse en maillot de bain jouant la sauveteuse dans la série télé, Pamela Anderson est depuis plusieurs années une militante active de la cause animale, engagée dans des campagnes contre le port de la fourrure et du cuir ou les expérimentations animales.

Pamela Anderson était invitée par la fondation Brigitte Bardot, co-organisatrice de la conférence de presse, qui a dévoilé pour l'occasion les résultats d'un sondage Ifop où 70% des Français se disent opposés au gavage, "sachant qu'il existe des alternatives" pour produire du foie gras.

L'initiative a suscité une levée de boucliers chez les députés, y compris écologistes, tant contre la présence de la star américano-canadienne que contre le projet de loi qui concerne une filière déjà frappée de plein fouet par un épidémie de grippe aviaire.

"La venue de Pamela Anderson, ça me gave et ça me gonfle. C'est de la politique spectacle", a réagi Hugues Fourage, porte-parole du groupe socialiste majoritaire. "C'est le degré zéro de la politique", a renchéri le chef de file des députés Les Républicains (opposition de droite) Christian Jacob.

Le mouvement Chasse, pêche, nature et traditions, puissant lobby des chasseurs, va jusqu'à écrire que Laurence Abeille, la députée qui a invité Pamela Anderson, "préfère les dindes gonflées au silicone aux bonnes oies gavées au maïs des Landes, du Périgord..."

Des propos particulièrement "choquants, sexistes, machistes, misogynes", a réagi la députée.

Les producteurs français de foie gras ont eux dénoncé une initiative "indécente" au moment "où la survie de leur filière et de leurs exploitations est en péril".

L'épidémie de grippe aviaire a entraîné le gel de la production et le non renouvellement temporaire des palmipèdes dans les élevages du sud-ouest du pays pour plusieurs mois. Cette mesure "radicale", précisent-ils, devrait coûter à la filière entre 300 et 350 millions d'euros.

Mercredi 20 Janvier 2016 - 09:16





Nouveau commentaire :
Twitter