Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




France: Martine Aubry lance une charge contre le président François Hollande

L'ancienne ministre française Martine Aubry et d'autres personnalités de gauche ont publié mercredi une tribune au vitriol contre le président François Hollande et son Premier ministre Manuel Valls, illustrant à nouveau les profondes divisions du ca


Mercredi 24 Février 2016 modifié le Mercredi 24 Février 2016 - 18:04




Marine Aubry Vs François Hollande
Marine Aubry Vs François Hollande
"Ce n'est plus simplement l'échec du quinquennat qui se profile, mais un affaiblissement durable de la France qui se prépare, et bien évidemment de la gauche", écrivent les auteurs de cette tribune publiée par le quotidien Le Monde

dont l'eurodéputé Daniel Cohn-Bendit.

A quatorze mois de l'élection présidentielle, et alors que François Hollande fait planer le doute sur sa candidature, les auteurs énumèrent les griefs à l'encontre de l'exécutif, dont le débat sur la déchéance de nationalité pour les auteurs de crimes terroristes ou la réforme en cours du code du travail.

Discours de Munich

Autre sujet de discorde: "la meurtrissure de l'indécent discours de Munich" de Manuel Valls, qui avait critiqué la politique migratoire de la chancelière Angela Merkel. "Non, elle n'a pas mis en danger l'Europe, elle l'a sauvée. Elle l'a sauvée du déshonneur qui aurait consisté à fermer totalement nos portes" aux réfugiés, estiment les signataires.

Depuis le virage social-libéral du chef de l'Etat en janvier 2014, suivi d'un tournant sécuritaire après les attentats de 2015, la majorité est régulièrement traversée par des mouvements de contestation, qui ont valu l'étiquette de "frondeurs" aux parlementaires socialistes les plus rétifs.

L'opposition entre Martine Aubry, ancienne patronne du Parti socialiste (PS) et maire de Lille (nord), et le tandem exécutif Hollande-Valls est de notoriété publique. Mais jamais la charge n'avait été aussi violente.

Elle intervient alors que la popularité de François Hollande est au plus bas. Selon un sondage diffusé mardi, s'il se représente en 2017, le président risque d'être disqualifié dès le premier tour, sauf s'il réussissait à incarner tous les mouvements de gauche, écologistes et gauche radicale compris.

Mercredi 24 Février 2016 - 17:48

Avec AFP




Nouveau commentaire :
Twitter