Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 







France: Macron souligne qu'"aucun budget autre que celui des armées ne sera augmenté" en 2018


Vendredi 21 Juillet 2017 modifié le Vendredi 21 Juillet 2017 - 02:03

Le président français Emmanuel Macron a souligné jeudi qu'"aucun budget autre que celui des armées ne sera augmenté" en 2018, lors d'un déplacement à la base aérienne d’Istres (sud-est).




Cette annonce intervient au lendemain de la démission du chef d'état-major des armées françaises, le général Pierre de Villiers, en désaccord avec le chef de l’Etat et des armées Emmanuel Macron sur les coupes budgétaires imposées à la Défense.

Le président français, qui était notamment accompagné du général François Lecointre, nouveau chef d'état-major des armées, a réaffirmé que le budget de la Défense sera porté à 34,2 milliards d'euros en 2018, ajoutant qu’il veut que les militaires aient les moyens de leurs missions.

Concernant les polémiques sur les économies demandées en 2017 à l’armée, qui ont conduit à la démission du général de Villiers, le chef de l’Etat français a dit : "nous méritons collectivement mieux qu'un tel débat".

Selon son entourage, le président Macron a réitéré, lors de ce déplacement, son soutien aux armées, rappelant qu’il a beaucoup d’ambitions pour elles dans un contexte international difficile.

Le chef de l’État français s’est engagé à porter à 2 % du PIB l’effort de défense d’ici à 2025. Mais 850 millions d’euros d’économies ont été réclamés aux armées cette année, dans un contexte de restrictions budgétaires générales.

Selon l’l’Elysée, cet effort n’obère pas la capacité des forces armées françaises à mener l’opération Sentinelle sur le territoire national. Elle assure qu’il n’y aura pas un soldat en moins d’ici au 31 décembre 2017.

"Rien ne changera non plus pour les opérations extérieures", poursuit la même source, évoquant un impact "sur les crédits d’équipement à long terme".
Vendredi 21 Juillet 2017 - 01:05





Nouveau commentaire :
Twitter