Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





France: Le Parlement adopte la loi interdisant le voile intégral dans l'espace public


Mardi 14 Septembre 2010 modifié le Mardi 14 Septembre 2010 - 23:25

Le Parlement français a définitivement adopté la loi interdisant le port du voile intégral dans l'ensemble de l'espace public en France, après son approbation, mardi à une écrasante majorité, par le Sénat (Chambre haute).




Une femme portant le voile intégral à Paris, le 23 juillet 2009
Une femme portant le voile intégral à Paris, le 23 juillet 2009
Les sénateurs ont ainsi entériné ce texte, qui porte par obligation l'appellation neutre de "loi visant à interdire la dissimulation du visage dans l'espace public", dans les mêmes termes qu'à l'Assemblée nationale (Chambre basse) qui l'a fait, le 13 juillet, à une grande majorité.

En vertu de cette loi, le port du voile intégral dans l'espace public est sanctionné par une amende de 150 euros accompagnée ou non d'un "stage de citoyenneté en cas de refus".

Le texte prévoit également que toute personne obligeant une femme à porter le voile intégral sera passible d'une peine d'un an d'emprisonnement et 30.000 euros d'amende, une peine doublée si la personne contrainte est mineure au moment des faits.

Une période de "dialogue" et de "pédagogie" de six mois est prévue avant l'entrée en vigueur des sanctions, notamment auprès des "femmes portant volontairement le voile intégral".

Lors de la séance publique de mardi, 246 sénateurs ont voté pour et un seul contre sur 247 votants.

La classe politique française, bien qu'opposée à cette pratique, était partagée à l'égard de ce texte. Si la majorité présidentielle (droite) était unanime sur la prohibition du voile intégral dans l'ensemble de l'espace public, les socialistes (opposition de gauche) ont plaidé pour une interdiction limitée aux services publics et aux commerces pour éviter que le texte ne soit censuré par le Conseil constitutionnel, garant de la constitutionnalité des lois.

"Vivre la République à visage découvert, c'est une question de dignité et d'égalité. C'est une question de respect de nos principes républicains", a dit Michèle Alliot-Marie. "Le voile intégral dissout l'identité d'une personne dans celle d'une communauté. Il remet en cause le modèle d'intégration à la française, fondé sur l'acceptation des valeurs de notre société", a-t-elle ajouté.


Mardi 14 Septembre 2010 - 22:24





Nouveau commentaire :
Twitter