Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





France-L'affaire de proxénétisme de Lille prend de l'ampleur


Vendredi 21 Octobre 2011 modifié le Vendredi 21 Octobre 2011 - 11:45




France-L'affaire de proxénétisme de Lille prend de l'ampleur
Le commissaire divisionnaire Jean-Christophe Lagarde était toujours en garde à vue vendredi à Lille dans le cadre d'une affaire de proxénétisme qui touche désormais la sphère hôtelière, policière et politique.

Cinq personnes sont déjà mises en examen dans ce dossier visant un réseau de prostitution dans lequel le nom de Dominique Strauss-Kahn est cité, au point que l'ancien directeur général du Fonds monétaire international (FMI) a demandé à être entendu pour "mettre un terme aux insinuations".

Son éventuelle audition en tant que témoin ne devrait intervenir qu'après celle des principaux protagonistes supposés du réseau, dit-on de source judiciaire.

Jean-Christophe Lagarde, chef de la sûreté départementale du Nord, a été interpellé à l'hôtel de police de Lille-Sud jeudi matin. Il est entendu depuis par l'IGPN, l'Inspection générale de la police nationale (la "police des polices"), et pourrait être présenté à un juge dans le courant du week-end.

Ce policier de 47 ans est un ancien adjoint de Michel Neyret à Lyon, le numéro deux de la police judiciaire locale, qui a été mis en examen dans une affaire de trafic de stupéfiants. Il a travaillé à la police judiciaire, puis à la sûreté du Rhône de 1995 à 2006 avant d'être muté à Lille.

Son nom apparaÂŒt à plusieurs reprises dans le dossier instruit par deux juges d'instruction lillois.

Le chargé de relations publiques de l'hôtel Carlton de Lille et un directeur d'entreprise d'une filiale du groupe Eiffage affirment qu'il organisait des soirées avec des prostituées, notamment pour des hommes politiques.

Le Figaro publie vendredi des extraits de l'interrogatoire d'une des personnes mises en examen, le directeur d'entreprise, qui aurait facilité la mise en relation de prostituées avec Dominique Strauss-Kahn. Selon lui, Jean-Christophe Lagarde aurait participé à Paris à des parties fines en compagnie de "DSK" et d'autres personnes.

VOYAGES A NEW YORK

Le commissaire aurait aussi participé à trois voyages à New York, dont un la veille de l'interpellation de l'ancien patron du FMI, accusé de tentative de viol sur une femme de chambre du Sofitel. Dominique Strauss-Kahn a bénéficié d'un abandon des poursuites dans cette affaire en août dernier.

Présenté comme un proche de Dominique Strauss-Kahn, Jean-Christophe Lagarde aurait, d'après un avocat présent dans ce dossier, organisé des réunions de travail sur la politique policière avec "DSK" à l'issue desquelles des prostituées venaient rejoindre les protagonistes.

Il avait lui-même annoncé son probable placement en garde à vue à des policiers de l'hôtel de police de Lille-Sud.

Dans un communiqué, ses avocats ont affirmé mardi que le commissaire "n'avait commis une infraction pénale".

Trois policiers lillois avaient été entendus mardi matin par l'IGPN comme témoins dans le cadre de cette enquête.

Deux autres personnes, responsables d'une entreprise de communication, étaient encore vendredi en garde à vue et pourraient être déférés devant un juge. Leur société pourrait avoir financé les voyages à Paris et à New York.

Cinq personnes ont déjà été mises en examen dans ce dossier, et quatre d'entre elles sont écrouées.

Le responsable des relations publiques, le directeur et le propriétaire de l'hôtel Carlton de Lille, ainsi qu'un chef d'entreprise de travaux publics sont poursuivis pour proxénétisme aggravé en bande organisée et écroués.

Un avocat pénaliste lillois est aussi poursuivi, avec les mêmes chefs de mise en examen mais il a été laissé en liberté.

Trois hôtels lillois ont été frappés en fin de semaine dernière d'une mesure de fermeture administrative de trois mois mais étaient toujours ouverts ce vendredi matin.



Vendredi 21 Octobre 2011 - 11:40

(Source Reuters)




Nouveau commentaire :
Twitter