Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




France-Islam : Dalil Boubakeur et Anouar Kbibech bravent le boycott et participent à la réunion des Républicains


Jeudi 4 Juin 2015 modifié le Samedi 6 Juin 2015 - 11:04

Malgré la décision prise par le Conseil français des musulmans de France (CFCM) de ne pas participer à la réunion sur l’islam, organisée par les Républicains, la consigne n’a pas été respectée par les dirigeants de cette instance, dont son président, Dalil Boubakeur, et ses vice-présidents, Anouar Kbibech et Chamseddine Hafiz.




Voulue en février par l'ancien chef de l'Etat, Nicolas Sarkozy, à la suite des attentats de janvier, cette "journée de travail", d'abord destinée à être une convention thématique et plusieurs fois reportée, a finalement abouti à des échanges à huis clos face aux critiques et réserves des cadres de l'ex-UMP, qui réprouvent tour à tour une "stigmatisation", une "hystérisation laïcarde" ou des "emballements électoralistes" sur le terrain du FN.

La vice-présidente déléguée Nathalie Kosciusko-Morizet a dénoncé une "mauvaise idée".

Aux côtés du président du CFCM, Dalil Boubakeur, venu malgré les consignes de boycott de l'instance, Nicolas Sakozy a persité en invoquant « une double inquiétude". "L'inquiétude d'un certain nombre de musulmans de France qui ne veulent pas être assimilés au djihad, qui veulent vivre dans la paix leur religion", a-t-il expliqué à la presse.

L'autre inquiétude, a-t-il ajouté, c'est celle "d'une partie de la communauté nationale qui se dit : est-ce que l'islam est compatible avec la République, et comment pouvons-nous poser les bases d'une règle qui permettra d'apaiser?".

"On ne peut pas participer à une telle initiative qui stigmatise les musulmans", a dénoncé pour sa part Abdallah Zekri, membre du bureau exécutif du CFCM et proche du recteur de la grande mosquée de Paris, Dalil Boubakeur.

" Je vais demander la tenue d'un conseil d'administration extraordinaire du CFCM pour mettre en minorité ces tristes individus qui ont trahi les Français de confession musulmane en participant à cette convention qui ne fait que confirmer la stigmatisation de l'islam", a-t-il tempêté.

Pour le président d’honneur du CFCM, Mohammed Moussaoui, "la question ne se posait pas parce que la consigne a été claire: ne pas participer à cette initiatve".

M. Moussaoui, président de l’Union des mosquées de France (UMF), prenait part au même moment à l’inauguration de la mosquée de Robertsau à Starsbourg où il doit diriger vendredi la première grande prière de ce nouveau lieu de culte.



Jeudi 4 Juin 2015 - 21:12

Par Atlasinfo




Nouveau commentaire :
Twitter