Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




France-Copé: après le ramadan et le pain au chocolat, la sucette...


Jeudi 25 Octobre 2012 modifié le Vendredi 26 Octobre 2012 - 09:03




France-Copé: après le ramadan et le pain au chocolat, la sucette...
Jean-François Copé a dénoncé jeudi soir "ces voyous qui instrumentalisent la religion (...) pour commettre des actes de violence".

"Ce ne sont pas de millions de faits par jour, en revanche ce sont à chaque fois des souffrances, des humiliations, des malheurs qui ne passent jamais au journal de 20h", a-t-il affirmé, dans "Des paroles et des actes" sur France 2.

Le candidat à la présidence de l'UMP a listé des articles de presse évoquant "un garçon de 13 ans frappé pour non respect du ramadan", un autre pour avoir eu "une sucette à la bouche".

L'affaire du "pain au chocolat", "non seulement c'est une histoire vraie, mais c'en est une parmi d'autres", a-t-il constaté. "Plus l'extrême-droite monte, plus il est difficile à la droite de faire entendre sa voix (...) et plus la gauche peut tranquillement prospérer", a estimé M. Copé. "Tant pis si je dois supporter ce mot codé", celui de "droitisation", a-t-il lâché.

Jeudi 25 Octobre 2012 - 22:09






1.Posté par Rachid le 26/10/2012 09:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Quand nous pourrons parler librement de tout ce qui dérange sans différences de race ou de religion, nous deviendrons républicains, fiers de notre pays, en nous démarquant d'une minorité, qui ne l'est pas, et qui nous tire vers le bas, chaque fois que l'on prend sa défense en minimisant ses dérives communautaires.

2.Posté par kalindae le 26/10/2012 13:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
malheureusement, ce sujet passe sur la thématique "Raciste ou pas raciste". Alors qu'on ne pose pas la question sur le fond : est-ce que oui ou non dans les quartiers, assiste-t-on à une pression sociale parfois violente sur les personnes qui mangent pendant le mois de l'Aïd ?
Corollaire : comment peut-on poser cette question sans passer obligatoirement par la case "racisme" ? A bon entendeur, salut.

Nouveau commentaire :
Twitter