Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr




France-Candidats de la diversité : qui sera à l’Assemblée ?


Par Lucile Marbeau





France-Candidats de la diversité : qui sera à l’Assemblée ?
Près d’une vingtaine de candidats issus de la diversité sont présents au deuxième tour des élections législatives. Exclusivement de gauche, certains ont de bonnes chances de l’emporter. Tour de France.

Sous la présidence de Nicolas Sarkozy, la droite a fait rentrer la diversité au gouvernement. Mais ce sera la gauche qui la fera siégerau parlement. Le premier tour a balayé l’ensemble des candidats de l’UMP, souvent présentés dans des circonscriptions ingagnables ou difficiles, comme Sally Chadjaa dans celle de Ségolène Royal ou encore la « sarkogirl » SalimaSaa dans le Nord. Du côté du Parti Radical, Rama Yade a été éliminée dès le premier tour dans la 2e circonscription des Hauts de Seine. Restent les candidats du Parti Socialiste et d’Europe-Ecologie les Verts.

Les candidats bien placés.

Avant les législatives, le Parti Socialiste indiquait viser l’élection d’au moins dix députés de la diversité. A regarderles résultats du premier tour, on n’est pas loin du compte, avec huit candidats dont la victoire est quasiment acquise.

Comme prévu, les deux membres du gouvernement en lice sont arrivés en tête dans leurs circonscriptions. George Pau-Langevin, la ministre déléguée à la Réussite éducative etdéputée sortante de la 15e circonscription de Paris, écrase avec 47,01% des voixson adversaire de l’UMP Nathalie Fanfant (17,96%) qu’elle affrontera au deuxième tour.Kader Arif, le ministre délégué aux Anciens combattants, arrive également en tête, avec plus de 30% des voix, malgré deux candidatures dissidentes socialistes.Grâce à d’importantes réserves de voix à gauche, il devrait facilement l’emporter audeuxième tour.
A Paris, SeybahDagoma est très bien placée pour battre Benjamin Lancar, le président des Jeunes Populaires. Malek Boutih, ancien président de SOS Racisme, devrait l’emporter dansla 10e circonscription de l’Essonne, après une rude bataille pour l’investiture au sein du PS.Hélène Geoffroy dans la 7e circonscription du Rhône, Kheira Bouziane dans la 3ecirconscription de la Côte- d’Or etPouriaAmirshahi dans la 9e des Français de l’étranger devraient également gagner au deuxième tour le 17 juin prochain. Enfin, RazzyHammadi sera le seul candidat en lice dans la 7e circonscription de la Seine-Saint-Denis, suite au désistement du ténor du Front de Gauche, Jean-Pierre Brard.

Du côté d’Europe-Ecologie les Verts - le parti qui présentait la plus grandeproportion de candidats de la diversitéavec le Modem - seule LélaBencharif peut espérer l’emporter au second tour dans la 4e circonscription de la Loire. La triangulaire avec l’UMP et le Front National la favorise, grâce à l’importante réserve de voix à gauche avec un Front de Gauche à 17%. La bataille s’annonce néanmoins serrée.

Des ballotages incertains

Ailleurs, si de nombreux candidats sont présents au deuxième tour, les rapports de forces politiques leur sont défavorables, notamment à cause de la percée du Front National.
Les scores du premier tour sont parfois trompeurs. Ainsi, dans la 10e circonscription du Nord, la socialiste Zina Dahmani est arrivée largement en tête, grâce à une candidature dissidente à droite. Mais les réserves de voix à gauche font défaut, tandis que son rival de l’UMP peut compter sur les voix du candidat dissident UMP Christian Vanneste, tout comme sur le score imposant du Front National à 18% … Idem pour ChaynesseKhirouni (PS) en Meurthe-et-Moselle qui dépasse d’une courte tête son rival Laurent Hénart du Parti radical. Mais là encore, les réserves de voix manquent à gauche tandis que le Front National engrange 12% des suffrages. Mounir Satouri, candidate EELV soutenue par le PS, talonne la candidate UMP dans la 9e circonscription des Yvelines. Le score du Front National y frôle les 19%. « Le message des électeurs du Front National a bien été entendu et ne doit pas rester vain » écrit la sénatrice UMP Sophie Primas des Yvelines sur son blog.
En Seine-Saint-Denis, il sera difficile pour MiloudaLatrèche (PS) de rattraper son important retard de voix sur le député sortant et figure du Nouveau Centre Jean-Christophe Lagarde, malgré un important score du Front de Gauche (près de 19%).

Des combats fratricides

Enfin, deux candidats se maintiennent dans des circonscriptions où ils affronteront des candidats socialistes dissidents, arrivés en tête. Dans l’Aisne, la saga qui opposait René Dosiere et FawazKarimet se poursuit. Investi par le PS, FawazKarimet est arrivé troisième, derrière le député sortant socialiste et candidat dissident René Dosiere et le candidat du Nouveau Centre. Malgré la demande de retrait de Solferino, FawazKarimet maintient sa présence au deuxième tour, quitte à faire basculer la circonscription à droite.

Dans la 8ème circonscription du Nord, c’est Slimane Tir, candidat écologiste soutenu par le PS, qui fait les frais de la candidature dissidente du député sortant socialiste Dominique Baert, arrivé en tête au premier tour. Fort d’un score de 20%, le Front National joue les trouble-fêtes dans ce duel fratricide. Marine Le Pen a appelé ses électeurs à faire battre Slimane Tir, qui figure sur la fameuse liste noire des candidats honnis par le FN. Le Front National n’en a pas fini de jouer de sa position d’arbitre en tant que troisième parti de France.

Atlasinfo.fr

Samedi 16 Juin 2012 - 14:34



Samedi 16 Juin 2012 modifié le Dimanche 17 Juin 2012 - 11:59

Nouveau commentaire :
Twitter

France | Maghreb | Atlas Eco | Société | Sport | Culture & Médias | International | Religion | Environnement | Opinion | Décryptages | Informations légales | Sience & Santé | Lu dans la presse | Fil direct | Les indiscrets | Atlas des livres | Opinions | Entretiens