Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





France: 12 morts dans l'attaque contre le siège de Charlie Hebdo (police)


Mercredi 7 Janvier 2015 modifié le Mercredi 7 Janvier 2015 - 17:49

Douze personnes ont été tuées et dix blessées, dont cinq gravement, dans la fusillade qui a éclaté mercredi dans et à l'extérieur de l'hebdomadaire Charlie Hebdo, a-t-on appris auprès de la préfecture de police de Paris.




Le président français a condamné un acte d'une "exceptionnelle barbarie", qu'il a qualifié d'"attentat terroriste, cela ne fait pas de doute".

François Hollande, qui s'exprimait sur les lieux de l'attaque, dans le 11e arrondissement de Paris, a annoncé la protection de tous les lieux où des actes similaires peuvent être perpétrés.

"Nous punirons les agresseurs", a-t-il ajouté, promettant qu'ils seront "pourchassés aussi longtemps que nécessaire".

Le chef de l'Etat a fait état de plusieurs attentats déjoués ces dernières semaines. "Nous savions que nous étions menacés", a-t-il dit, en promettant de répondre avec fermeté, "avec toujours le souci de l'unité nationale".

Selon une source proche du dossier, les assaillants, "armés d'une kalachnikov et d'un lance-roquette", étaient au nombre de deux ou de trois. La fusillade a été intense, la scène rapportée s'est déroulée très vite. Les personnes lourdement armées ont pris la fuite en voiture, qu'ils ont abandonné pour prendre d'autres véhicules.

Une voisine, dont le témoignage a été rapporté par les journalistes, évoque des personnes déterminées, qui semblaient connaître les lieux et qui auraient ciblé des personnes bien précises; un fait confirmé par d'autres personnes: "Ils connaissaient le prénoms des journalistes", nous explique Vincent Justin, qui travaille au journal.

"Ils parlaient un mauvais français", a raconté une riveraine. "L'un des assaillants, selon des témoins, aurait crié 'le prophète a été vengé'", rapporte en outre Europe 1.



Mercredi 7 Janvier 2015 - 13:07





Nouveau commentaire :
Twitter