Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Forum Crans Montana à Dakhla, une couverture médiatique à la hauteur d'un événement international d'envergure


Samedi 19 Mars 2016 modifié le Samedi 19 Mars 2016 - 18:04

Le prestigieux Forum Crans Montana, qui se tient pour la deuxième année consécutive à Dakhla, suscite l'intérêt de plusieurs médias nationaux et étrangers, qui ont dépêché leurs journalistes pour suivre de près un événement érigé en rendez-vous annuel de décideurs, experts, responsables d'ONG et acteurs associatifs des quatre coins du monde.




Forum Crans Montana à Dakhla, une couverture médiatique à la hauteur d'un événement international d'envergure
Selon les organisateurs, plus de 200 journalistes représentant plus de 80 supports médiatiques, dont 60 étrangers, ont été accrédités pour couvrir les travaux du FCM, qui tient sa 27ème session dans la ville de Dakhla, sous le thème de "l'Afrique et la coopération Sud-Sud : Une meilleure gouvernance pour un développement économique et social durable".

En plus des médias nationaux, l'événement est couvert par des organes de presse internationaux tels que BBC, Euronews, France 24, Reuters, Sky News et Al Arabiya.

La presse africaine est également fortement représentée pour couvrir un forum qui place les questions de développement du continent africain au cœur de ses travaux.

L'importance du Forum Crans Montana est "indéniable" d'autant plus qu'il rassemble les Africains pour discuter des défis et de l'intérêt de l'intégration, a déclaré à la MAP, M. Morin Yamongbè, directeur de publication du magazine burkinabè "Fasozine". Ce forum est devenu un rendez-vous annuel pour fédérer les énergies et rassembler les Africains autours de leurs intérêts communs, a-t-il observé.

Une rencontre de telle envergure, qui est une occasion pour s'informer de la politique de la régionalisation avancée, menée "à merveille" par le Maroc, "ne peut qu'être saluée", a dit M. Yamongbè, précisant que couvrir ce genre de rencontres est "très important" pour la presse africaine.

L'organisation du FCM à Dakhla permettra aux participants de s'arrêter sur les efforts déployés par le Royaume pour développer les provinces du Sud, a affirmé, de son côté, le journaliste argentin, écrivain et expert en sécurité, Adalberto Agozino.

Il a salué "l'excellente" organisation de cette rencontre, notant que "rien n'est laissé au hasard". De par son infrastructure et son positionnement stratégique, Dakhla est une ville qui se projette vers le futur, a-t-il dit, relevant l'effort ''notable'' déployé par le Maroc pour le développement de cette ville ainsi que de l'ensemble des provinces du sud.

De son côté, Daniel Romero, directeur de l'Agence Total News, a salué le niveau d'organisation "surprenant" de ce Forum, soulignant que pour la coopération sud-sud, cet événement constitue un point de plus pour la consécration des acquis de l'édition précédente et de l'esprit de travail en commun que le Maroc ne cesse de promouvoir avec les pays du sud.

Cette initiative aura des retombées importantes sur la coopération sud-sud dans différents domaines, a-t-il indiqué, ajoutant que le Maroc est entrain de tisser des liens forts dans son entourage africain et méditerranéen.

De son côté, l'Espagnol Alvaro Frutos, expert en communication stratégique et ancien président de l'organisation Carta Mediterranea, a estimé que le FCM revêt une grande importance pour le Maroc, mais également pour les autres pays du sud au même titre que pour ceux du nord.

Le Maroc, qui parie sur un modèle de développement différent, avance à pas sûrs sur la voie du développement, a-t-il dit, soulignant que l'édition 2016 du FCM permet de donner une image claire sur ce qui est en train de se passer au Maroc à tous les niveaux.
Samedi 19 Mars 2016 - 12:24





Nouveau commentaire :
Twitter