Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 








Fort de ses institutions, le Maroc est un pays parfaitement sûr (Pierre Monzani)


Lundi 26 Décembre 2016 modifié le Lundi 26 Décembre 2016 - 16:31




Fort de ses institutions, le Maroc est un pays parfaitement sûr (Pierre Monzani)
Le Maroc est un pays parfaitement sûr grâce notamment à la force de ses institutions, a indiqué l’ancien Directeur de l'Institut national français des hautes études de sécurité, Pierre Monzani.

«Dans une conjoncture marquée par l’instabilité, le Maroc se démarque par sa forte stabilité par rapport à d’autres pays dans la région grâce à des institutions fortes avec en tête la monarchie », a ajouté dans une déclaration à la MAP cet ex-préfet de Seine-et-Marne qui assure actuellement le poste de directeur général de l’Assemblée des départements de France (ADF).

Pour M. Monzani, qui a longtemps travaillé aux côtés de l’ex-ministre de l’intérieur, Charles Pasqua, la sécurité est tributaire de la démocratie qui « doit être pleine et entière comme c’est le cas au Maroc avec des élections libres et une instance de régulation au dessus du débat partisan, incarnée au Maroc par le Souverain, Commandeur des croyants».

Sur le dossier de l’immigration, ce spécialiste des questions de la sécurité a estimé que le Maroc, par sa politique d’accueil des réfugiés et de régularisation de la situation de milliers de migrants, « contribue à la stabilité de la zone méditerranéenne ».

D’où l’importance, a-t-il dit, d’une coopération renforcée avec le Royaume avec davantage d’aide au développement harmonieux et une plus grande ouverture de l’Union européenne.

« Il est important de pleinement restaurer une relation forte entre la France et le Maroc qui appartient à notre histoire commune », ajouté M. Monzani.

Evoquant les récents attentats sur le Vieux continent sur fond de débat sur la question migratoire, il a estimé qu’il ne peut y avoir de maîtrise de l’immigration que dans le cadre d’une politique de coopération.

« L’Europe ne peut pas être un îlot de prospérité face à d’autres parties du monde qui connaissent des situations de misère », affirme-t-il.

Et d’enchaîner: la maîtrise des flux migratoires doit se faire néanmoins dans le cadre de la souveraineté nationale, la souveraineté de l’Europe. Mais à côté de cette maîtrise et cette fermeté, une politique de générosité est nécessaire.

« L’avenir de l’Europe en général, et celui de la France pour des raisons historiques et géographiques, de par sa position dans le pourtour méditerranéen, passe par le continent africain », a poursuivi le DG de l’ADF.

« Une politique d’amitié et de coopération avec l’Afrique et le reste du monde peut bien s’accommoder d’une politique de fermeté vis-à-vis de la délinquance et de la criminalité », rappelle-t-il encore une fois.

«Tout ne se réduit pas à la politique sécuritaire, il faut rétablir la liberté mais aussi la sécurité», insiste-t-il.

Fondée en 1946, l’Assemblée des départements de France rassemble les présidents des 102 départements ou collectivités ayant les pouvoirs d’un département en France. Cette institution se veut l’interlocuteur du gouvernement dès qu’il y a une réforme qui concerne les départements.

Elle est composée d’élus avec comme président Dominique Bussereau, président du Département de la Charente-Maritime et ancien ministre.

Pour son DG, cette association est « parfaitement ouverte » à la coopération avec le Maroc dans le cadre de sa nouvelle stratégie de coopération avec les pays francophones.

Propos recueillis par Omar ACHY (MAP)
Lundi 26 Décembre 2016 - 13:22





Nouveau commentaire :
Twitter