Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Foreign Policy: l'establishment politique algérien "à court d'idées et d'alternatives"


Dimanche 2 Février 2014 modifié le Dimanche 2 Février 2014 - 21:53

L'establishment politique algérien se retrouve actuellement "à court d'alternatives et d'idées", "une situation qui renseigne sur la sclérose qui mine le système", analyse le magazine américain +Foreign Policy+.
"A court d'alternatives et d'idées, le pouvoir politique algérien s'est enfermé dans une sclérose perpétuelle à tel point qu'il s'obstine toujours à apporter son soutien au président sortant pour un quatrième mandat présidentiel", note l'auteur de l'analyse, Michael Willis, éminent professeur à la prestigieuse université britannique d'Oxford.




M. Willis ironise sur le régime algérien qui semble avoir tiré des enseignements "remarquables" de la "décennie noire" des années 90 à telle enseigne que le pouvoir a sciemment exclu tout débat national sur ce sujet.

"Très peu de questions fondamentales qui étaient à l'origine de cette crise telles la corruption rampante, le chômage galopant et un gouvernement qui ne se soumet pas à la réédition des comptes, ont été débattues", fait observer l'expert, ajoutant que l'Algérie est toujours confrontée à bon nombre de ces questions auxquelles ses voisins ont fait face bien avant l'avènement du "printemps arabe".

Epinglant la réaction des autorités algériennes vis-à-vis de la vague de réformes qui soufflait sur la région, M. Willis a souligné qu'Alger suivait avec "grand intérêt" la révolution qui a fini par avoir raison du régime autoritaire de Mouamer Kadhafi en Libye.

Le pouvoir algérien "a été pour le moins ambivalent à propos de cette révolution à tel point de fournir refuge à la famille Kadhafi et de vraisemblablement apporter un soutien à un régime libyen à la dérive", a-t-il encore indiqué.

Dimanche 2 Février 2014 - 18:46






1.Posté par filou le 02/02/2014 19:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pas besoin d' être un cerveau pour comprendre ce qui se passe en Algérie. Bouteflika a monopolisé le pouvoir en parfaite connivence avec les généraux DRS assassins DES MOINES DE TIBHIRINE. Concentrés uniquement sur la manière de dilapider les richesses des pauvres algériens ; qui eux travaillent très durement sans pour pouvoir se vêtir ; manger ; ni se soigner correctement et subvenir aux besoins les plus élémentaires de leurs familles respectives.
Pendant ce temps là aucun partie politique n'aurait osé faire face a ce régime terroriste assassin ; au risque d' être enlevé ;raflé; torturé et emprisonné voir fait disparaitre sans laisser aucune trace puis accusé les organisations terroristes d' en être responsable comme ils l'ont fait aux pauvres moines avec Djamel Zitouni,,,,, fin de citation . Vive la démocratie vive l'après Bouteflika.

2.Posté par lokmen le 02/02/2014 22:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
TOUT A FAIT D' ACCORD AVEC MR WILLIS .
we can only agree with you mister willis.

3.Posté par Lahcen le 05/02/2014 16:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Aucune pourriture ne poura analyser la situation en ALGERIE . La jalousie vous ronge car le pays avance a grands pas . Qui c'est ce crétin pour parler de l'ALGERIE ? Ce grand pays qui a enfanté des hommes aux couilles d'acier passera son chemin et vous aboyez dans le vide

4.Posté par Omar.B le 05/02/2014 19:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Lahcen Ce sont des gens comme vous qui pensent comme ça qui vont cause la perte de notre pays, l'Algérie. Il faut accepter la critique et les derniers événements tragi-comiques donnent raison à cette analyse. arrêtons de dire NIF NIF . cela va nous mener à notre perte et freiner notre avancée démocratique et anti-corruption.

5.Posté par Azul le 05/02/2014 20:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@lahecen il faut arrêter avec vos C..d'acier ! Quelle rigolade! Si vous en aviez, vous auriez pu arrêter tous ces pilleurs et voleurs de tout l'argent du pétrole. Ce pétrole appartient au peuple algérien et qui en profite ? Une question a un million de dollars/

6.Posté par Lahcen le 06/02/2014 09:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Omar ,tu es Algerien comme moi je suis russe . D'après toi et Azul on devrait critiquer l'Algerie pour être bons algeriens? Notre pays est libre sur la totalité de son immense superficie pas comme d'autres, nous avons soutenu une guerre de 8 années contre la 3eme ou 4eme puissance de l'époque, pourquoi on aurai pas des couilles d'acier par rapport a d'autres qui sont occupés jusqu'à maintenant ? Sauf si vos parents ont étés des traîtres au pays ,là je comprendrais .

7.Posté par vivalgérie le 06/02/2014 09:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Lahcen Je suis, moi, une algérienne oranaise, beaucoup plus lucide que vous. Vos propos me choquent. Critiquer ne veut pas dire ne pas aimer ou être traître à sa patrie. Si tu n'as pas compris ça, c'est que tu n'as rien compris. Et vu ce que tu avances, tu dois être au service d'une obscure officine qui voue aux tréfonds de l'enfer ceux et celles qui critiquent leur pays parce qu'ils veulent que cette Algérie aille de l'avant. arrêtez avec cette diabolisation ignoble. Il y a des choses qui ne fonctionnent pas que vous le vouliez ou pas. ouvrez les yeux et réveillez vous, et surtout plus de ce discours de: nous sommes les plus forts. un hadith dit: celui qui se proclame le plus fort, meurs de faiblesse !

Nouveau commentaire :
Twitter