Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Foot-Algérie : Le Pen veut "mettre fin à la double nationalité" en cas d'incident


Dimanche 29 Juin 2014 modifié le Lundi 30 Juin 2014 - 11:33

Marine Le Pen a souligné dimanche matin sur Europe1, son absence d'intérêt pour le football.




"Je suis assez peu intéressée par le football", a déclaré d'entrée de jeu Marine Le Pen dimanche matin, interrogée sur ses préférences pour le Mondial 2014, sur le plateau du Grand rendez-vous. La présidente du Front national n'a pas caché son manque d'intérêt pour cette compétition et a même estimé que "les politiques ne sont pas là pour commenter le football et c'est malheureux parce que c'est devenu une habitude".


"Il faut choisir, on est Algérien ou on est Français". En revanche, Marine Le Pen s'est inquiétée "des conséquences des matches de l'Algérie sur la situation de mes compatriotes". "Je remarque donc que nous allons aligner, [pour une rencontre France-Algérie], des dispositifs policiers aussi importants que pour un 14-Juillet"a -t-elle déploré.

La présidente du Front national a estimé qu'il fallait, en cas d'incidents, "mettre fin à la double nationalité". "Il faut choisir, on est Algérien ou on est Français. On est Marocain ou on est Français", a-t-elle martelé.

"Il faut modifier le code de la double nationalité". La présidente du front national a également pointé du doigt le nombre de bi-nationaux en France. "Il y a avait, inscrits en France pour voter aux élections algériennes, 800.000 électeur", a-t-elle souligné. "C'est trop ! Il faut modifier le code de la double nationalité", a-t-elle ajouté.
Dimanche 29 Juin 2014 - 11:27

Source Europe 1





1.Posté par Le pédagogue le 29/06/2014 13:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le pédagogue :

Après une « éclipse » plus que fugitive, « la problématique de la binationalité » refait son apparition, « afin de tenir les français en alerte ».
Il s’agit pour ceux et celles qui se chargent « de tenir en alerte, de rappeler aux « français » que les musulmans dits « français », ont une autre « nationalité » qui met « la France » en danger.
Autrement dit, les musulmans ne peuvent pas être « français », car ils ne rejettent pas « tout ce qui n’est pas la France », c'est-à-dire l’Islaam.
Des organismes» sont chargés de réfléchir sur « la problématique de la binationalité ».
Peu de personnes le savent, mais « la problématique de la binationalité », fait AUSSI partie du fonds de commerce alimenté et entretenu par des multinationaux qui, depuis des lustres, se permettent ce qu’ils veulent dans ce pays et disposent de tous les moyens pour continuer, entre autres, leurs innombrables agressions contre les croyants et les croyantes.

Nouveau commentaire :
Twitter