Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Feu vert à Londres à la poursuite du programme nucléaire britannique


Mercredi 12 Octobre 2011 modifié le Mercredi 12 Octobre 2011 - 15:34

La catastrophe naturelle qui a touché l'installation nucléaire de Fukushima au Japon en mars dernier ne justifie aucunement la restriction des opérations des réacteurs nucléaires britanniques ou la suspension de la construction de nouveaux, a conclu un rapport officiel.




Mike Weightman
Mike Weightman
L'étude commanditée par le gouvernement suite à l'endommagement du site nucléaire de Daiichi à Fukushima au Japon, en mars dernier, après être frappé par un tsunami n'a relevé aucune lacune fondamentale dans le système d'autorisations ou les principes de sécurité adoptés dans les installations nucléaires.

Le rapport, établi par le directeur de l'Office de la réglementation nucléaire (ONR), Mike Weightman, a cependant recommandé une "amélioration continue" des systèmes de sécurité des installations, notamment la protection contre d'éventuelles inondations. "Nos installations nucléaires ne souffrent d'aucune lacune de sécurité fondamentale, mais quel que soit le niveau de sécurité adopté, le besoin d'une amélioration continue est toujours de mise", a écrit M. Weightman.

Le rapport a également appelé à réduire la dépendance des installations nucléaires des infrastructures extérieures comme le réseau électrique en cas de perturbations considérables à cause d'une catastrophe naturelle.

Les conclusions de l'ONR devraient donner le feu vert au programme de construction de site nucléaire que le gouvernement envisage de lancer afin de produire l'énergie suffisante et atteindre les objectifs écologiques relatifs au changement climatique.




Mercredi 12 Octobre 2011 - 12:30





Nouveau commentaire :
Twitter