Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 







Fathallah Sijilmassi : "La région méditerranéenne regorge d’opportunités économiques"


Jeudi 10 Août 2017 modifié le Vendredi 11 Août 2017 - 10:39




Fathallah Sijilmassi : "La région méditerranéenne regorge d’opportunités économiques"
La région méditerranéenne regorge d’opportunités économiques et la plupart des pays méditerranéens, dont le Maroc, connaissent une croissance économique rapide, a souligné le secrétaire général de l’Union pour la Méditerranée (UpM), Fathallah Sijilmassi.

«Il y a des problèmes en Syrie et en Libye, mais il y a au moins dix autres pays où la croissance économique est très forte, avec des opportunités économiques très dynamiques», a-t-il affirmé dans une interview accordée au quotidien espagnol «El Economista».

Il a fait observer que le rôle de l’UpM est d’être une plateforme pour faciliter les contacts, ouvrir les portes, tenter de résoudre les obstacles et créer un environnement adéquat pour ces opportunités économiques. Dans ce sens, M. Sijilmassi a souligné qu’il est important pour l’UpM de construire un cadre dans lequel les entreprises espagnoles et européennes puissent bénéficier davantage des opportunités dans les pays méditerranéens.

«Nous savons qu’il y a de nombreux défis : conflits, questions de sécurité, terrorisme, extrémisme, immigration, réfugiés, mais c’est précisément pour cela que nous avons besoin d’un cadre pour travailler dans la région», a dit M. Sijilmassi. Si l’UpM, qui fêtera l’année prochaine son 10ème anniversaire, n’existait pas, il aura fallu la créer, car il est plus évident que jamais que nous avons besoin d’un cadre de coopération, de dialogue et de partenariat, a-t-il poursuivi. M. Sijilmassi a, à cet égard, rappelé que cette union constitue un cadre dans lequel les pays du Nord et les pays méditerranéens travaillent ensemble.

Il s'est dit favorable à une approche selon laquelle l'Europe et le sud travaillent de concert. «Ce n’est pas l’Europe parlant au sud, c’est l’Europe travaillant ensemble avec le sud», a-t-il insisté, ajoutant que le rôle du Secrétariat général est d’assurer le suivi de l’application des décisions prises lors des réunions annuelles des ministres des Affaires étrangères de l’UpM, complétées par les rencontres trimestrielles des hauts fonctionnaires des pays membres, tenues à Barcelone et Bruxelles. Par ailleurs, le secrétaire général a mis en exergue l’engagement de l’UpM à œuvrer à travers des actions concrètes, non des paroles. «Nous travaillons sur le terrain, dans l’action, car nous voulons faire des choses» concrètes, a-t-il affirmé.

M. Sijilmassi a, en outre, estimé que les entreprises espagnoles peuvent jouer un rôle très important en connectant l’Amérique Latine, la Méditerranée et l’Afrique, avec l’Espagne comme hub. «Nous voulons faire en sorte qu’on ne parle plus de Nord et de Sud, mais qu’on crée des intérêts croisés et des alliances», a-t-il conclu.
Jeudi 10 Août 2017 - 16:28





Nouveau commentaire :
Twitter