Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Fassi Fihri prend part à Istanbul à une réunion sur "la lutte contre l'intolérance religieuse"


Samedi 16 Juillet 2011 modifié le Samedi 16 Juillet 2011 - 02:11




Fassi Fihri prend part à Istanbul à une réunion sur "la lutte contre l'intolérance religieuse"
Le ministre des Affaires étrangères et de la coopération, Taib Fassi Fihri, a pris part, vendredi à Istanbul, à une réunion sur "la lutte contre l'intolérance religieuse", s'inscrivant dans le cadre de la mise en oeuvre de la résolution du Conseil des droits de l'Homme de l'ONU sur la lutte contre l'intolérance, les stéréotypes négatifs, la stigmatisation, la discrimination et l'incitation à la violence basée sur la religion ou la conviction.

Lors de cette rencontre, co-présidée par le secrétaire général de l'OCI, Ekmeleddine Ihsanoglu, et la secrétaire d'Etat américaine, Hillary Clinton, M. Fassi Fihri a présenté les grandes avancées introduites par la nouvelle Constitution marocaine.

Il a indiqué, dans une déclaration à la MAP, qu'il a mis l'accent plus particulièrement dans ce cadre sur la détermination du Royaume à préserver son identité nationale dans sa plénitude et sa diversité. L'unité du Maroc, forgée par la convergence de ses composantes arabo-islamique, amazighe et saharo-hassanie, s'est nourrie et enrichie de ses affluents africain, andalou, hébraïque et méditerranéen, a-t-il ajouté.

Le ministre a indiqué que "la liberté de la pensée est assurée dans le cadre de la résolution du Conseil des droits de l'Homme", qui consacre le droit à la liberté de religion et de croyance et vise à abandonner le concept de la "diffamation des religions".

A l'issue de ce meeting, Mme Clinton et M. Ihsanoglu ont signé un communiqué conjoint dans lequel ils appellent toutes les autorités compétentes dans le monde à prendre au sérieux le plan d'action proposé par le Conseil des Droits de l'Homme de l'ONU, dans le cadre de sa résolution sur la lutte contre l'intolérance, les stéréotypes négatifs, la stigmatisation, la discrimination et l'incitation à la violence basée sur la religion ou la conviction.

Les deux leaders précisent cette résolution contribue au respect de la diversité religieuse et renforce les bases de la tolérance, appelant tous les pays du monde à prendre des mesures effectives de nature à protéger les libertés de religion, de conviction et d'expression.




Samedi 16 Juillet 2011 - 01:30

Source MAP




Nouveau commentaire :
Twitter